Otavalo

Du mercredi 23 au samedi 26 juillet 2014

Après notre séjour dans la forêt amazonienne, nous sommes revenus à Puyo pour trois jours. De là, nous sommes partis pour Quito où nous avons fait une halte d’une journée. Nous vous relaterons notre séjour dans la capitale équatorienne, dernière étape de notre long voyage, dans le prochain article. Nous ne sommes pas restés à Quito car nous voulions d’abord aller à Otavalo. Un grand marché hebdomadaire s’y tient et nous ne voulions pas le louper. Quito attendra quelques jours !

Dans le bus pour Otavalo, nous sommes tellement happés par le film (une adaptation plus que médiocre du conte Jack et le Haricot Magique) que nous loupons l’arrêt ! Il faut dire que le bus ne s’est pas arrêté au terminal de la ville mais seulement au bord de la route et que le chauffeur s’est bien gardé de nous dire qu’on était arrivés à Otavalo. On ne pouvait pas non plus le deviner ! Ce n’est qu’après la fin du film, en tirant le rideau, que Noémie s’est aperçue que l’on quittait une grande ville. C’est Otavalo ! Vite, vite, arrêtons le bus ! Nous descendons en catastrophe au bord de la grande route et sautons dans un taxi pour le centre. Ouf, nous ne sommes pas allés trop loin !

CIMGP5245Le grand marché n’aura lieu que samedi. En attendant, nous voulons nous balader dans la région. Les montagnes verdoyantes et les grands volcans sont en effet un cadre très agréable.

CIMGP5236 CIMGP5238 CIMGP5241 CIMGP5271Ainsi, nous marchons au coeur d’une forêt d’eucalyptus (ça sent bon !) pour rejoindre El Lechero, un arbre sacré situé en haut d’une colline surplombant un lac. Bon, on a eu un peu de mal à trouver l’arbre en question ! Contrairement aux affiches que l’on avait vues à l’office du tourisme, il n’est pas isolé et il y a plein d’autres arbres à proximité ! Mais nous l’atteignons finalement après une courte marche d’une heure et demi. Le cadre, surplombant un lac dominé par un volcan est sympa mais nous ne pensions pas le coin si urbanisé.

CIMGP5242Autour d’Otavalo, il y a de nombreux lacs situés au fond de caldeiras d’anciens volcans. Nous avons opté pour la Laguna Cuycocha, à une vingtaine de kilomètres de la ville. L’immense étendue d’eau est entourée des anciennes parois effondrées du volcan. Au centre, deux îles d’origine volcanique émergent. L’une d’entre elle aurait la forme d’un cochon d’inde (« cuy » en espagnol), d’où son nom ! L’ensemble est dominé par le volcan Cotacachi, malheureusement dans les nuages aujourd’hui. Il paraît que c’est le volcan le plus actif d’Equateur !  Il est possible de faire le tour du lac en cinq heures. Plein de bonne volonté, nous avions mis le réveil à 6h30 en vue de cette randonnée. Sauf qu’il nous a été impossible de nous lever. Il y en a eu pourtant des réveils matinaux pénibles ! Mais cette fois-ci, notre organisme est en grève. Nous nous levons finalement vers 8h. Trop tard pour faire le tour du lac avant le déjeuner (nous n’avons rien pour pique-niquer et faire des courses nous retarderait encore plus). Et puis, nous n’avons plus le courage… Nous demandons donc à notre taxi de revenir nous chercher non pas dans cinq heures mais dans deux heures ! Nous allons nous balader un peu sur le sentier et profiter de la jolie vue. Finalement, nous ne marcherons même pas les deux heures, trouvant un coin agréable pour s’asseoir face au lac et parler du bilan de notre voyage, de nos projets futurs…

CIMGP5248 CIMGP5256 CIMGP5263Retrouvant notre taxi, nous lui demandons de nous conduire à Cotacachi, une petite ville tout près. Suivant les conseils du Guide du Routard, nous allons déjeuner dans une cantine tenue par une association de femmes du village. C’est comme à la maison ! La petite ville est renommée pour son artisanat du cuir, exporté dans le monde entier pour son excellente qualité. On y trouve en effet des vestes et des articles de maroquinerie superbes à un prix imbattable.

Le grand marché d’Otavalo a lieu tous les samedis. Il draine une foule de paysans venus vendre leurs bestiaux… et beaucoup de touristes curieux ! Ici aussi les gens portent le costume traditionnel ! C’est toujours un plaisir pour nous de découvrir ces tenues. Les femmes portent une longue jupe noire ou bleu marine et des espadrilles noires aux pieds. Leur chemisier coloré très froufroutant est retenu avec la jupe par une ceinture qui ressemble à celles vus à Guamote. Sur la tête, elles plient de diverses façons une sorte de couverture. Elles ont aussi des colliers et bracelets faits de dizaines de toutes petites perles. Les hommes ont un pantalon blanc, les mêmes espadrilles que les femmes et un poncho. Ils ont les cheveux longs, la plupart du temps tressés.

CP1130051 CIMGP5333 CIMGP5417 CIMGP5437 CIMGP5476 CIMGP5419Pour profiter du marché aux bestiaux, il faut y être vers 7h30. Les gens arrivent avec leurs animaux au bout d’une corde et les conduisent vers la section du marché appropriée.

CIMGP5288 CIMGP5291CIMGP5436L’un des souvenirs marquant de cette journée est le fond sonore qui l’accompagnait : les meuglements de la section bovine, les grognements des cochons, les aboiements et miaulements des chiots et chatons, le chant du coq et les tout petits piou-pious des poussins ! Sans oublier les cris des vendeurs ambulants. C’est le moment d’acheter un balai ou une amulette porte-bonheur !

CIMGP5311 CIMGP5314 CIMGP5318 CIMGP5347 CP1130080Vous le savez, on en a vu des marchés depuis notre départ il y a près d’un an. Le dernier marché aux bestiaux remonte à septembre dernier à Can Cau aux Vietnam. Mais il n’y avait que des bovins. Aujourd’hui, nous déambulons parmi tous les animaux de la ferme !

CIMGP5326 CIMGP5292 CIMGP5386 CP1130069 CIMGP5364 CIMGP5355 CIMGP5392 Nos préférés sont les canetons tout doux ! Toute la section « petits animaux » est d’ailleurs l’occasion de se prêter à une séance photos spéciale « calendrier des Postes » ! Choisissez le votre pour 2015 !

CIMGP5413 CIMGP5461 CIMGP5427 CIMGP5453 CIMGP5447 CIMGP5468 CP1130086 CIMGP5493 CIMGP5490A 10h30, les vendeurs et acheteurs commencent à rentrer chez eux. Il y a maintenant plus de touristes que de locaux sur le marché ! Il est temps pour nous de partir aussi. C’est à ce moment-là que l’on voit les bus de Quito arriver, remplis de touristes qui viennent voir le marché ! Malheureusement pour eux, ils ne verront pas grand chose du marché aux bestiaux… Mais ils pourront se consoler avec le marché artisanal qui envahit toutes les rues du centre-ville ! Toute la semaine, il se tient sur la bien-nommée « Place des ponchos ». Y entrer, c’est pénétrer dans un vortex inter-galactique dont on n’est pas sûr de ressortir ! C’est un vrai labyrinthe de poteries, bijoux, chapeaux, tissus… et autres cadeaux à ramener à la maison. Nous n’échappons pas non plus à l’éternel bonnet « andin » que l’on retrouve systématiquement depuis la Bolivie (c’est pour cela que nous ne l’appelons plus bonnet « péruvien » !). Nous déambulons parmi les étals, à la recherche de derniers petits cadeaux.

CIMGP5517Nous déjeunons à la gare routière (encore du poulet accompagné de riz et de patates !) et retournons tranquillement à Quito !

Petit dessert acheté directement dans le bus...

Petit dessert acheté directement dans le bus…

Publicités

3 réflexions au sujet de « Otavalo »

  1. Sur les bords du lac, vous avez parlé de vos projets futurs. Quels sont-ils ?
    Hou ! Le vilain curieux…..LOL….

  2. C’ est magnifique l’ Equateur et tous ces animaux au marché, cela aurait plu aux enfants.
    Le retour est fait. Nous avons retrouvé la pluie….Les enfants ont du mal à récupérer avec le décalage horaire. Nous espérons que vous allez bien.

  3. Salut les zouzous! Que de belles photos et de récits passionnants! Jolies portraits de chats comme on les aime! 😉 bon retour chez vous et a bientôt dans les préalpes fribourgeoises!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s