Guayaquil

Du dimanche 22 au jeudi 26 juin 2014

Guayaquil est une ville affreuse et sans grand intérêt touristique. En plus, elle est réputée pour son insécurité. Mais alors, que faisons-nous ici ?! Guayaquil est notre première étape équatorienne car c’est la ville de départ des vols pour les îles Galapagos ! Nous avons récemment décidé de nous offrir un petit séjour dans ces îles et nous devons donc passer par Guayaquil.

CP1120685D’ailleurs, le trajet pour rejoindre l’Equateur n’a pas été de tout repos… (encore un récit de bus devez-vous vous dire !). Depuis Huaraz, il nous a fallu rejoindre Trujillo, au Nord du Pérou. Départ 22h30, arrivée 4h30 le lendemain matin… De là, nous avons cherché un bus pour l’Equateur, ce qui n’a pas été une chose facile car les agences sont disséminées dans plusieurs rues. Finalement, nous avons trouvé un hôtel qui vend des billets de bus pour Guayaquil. Une fois les précieux sésames en poche (le gérant s’est pris une bonne commission au passage, nous le constaterons plus tard…), nous avons laissé les sacs dans cet hôtel pour aller faire un petit tour en ville (nous avons quatre heures devant nous). Nous tombons en plein défilé des écoles et des associations! La place est bondée!

CIMGP3677 CIMGP3680Le centre de Trujillo est très joli avec ses maisons coloniales colorées et l’herbe du parc bien confortable pour faire la sieste.

CIMGP3687 CIMGP3688 CIMGP3690 CIMGP3694En début d’apres-midi, rebelotte, nouveau bus. Pour Piura cette fois-ci. Arrivée à la nuit, changement de gare routière en tuk-tuk, dîner et re-bus de nuit. Au moins, avec tous ces bus de nuit, on économise le prix de chambres d’hôtel, voyons le bon côté de la situation ! C’est là que les choses se corsent. Le bus est franchement pourri ! Il est vieux et inconfortable. Nous arrivons tout de même à nous endormir. Vers une heure du matin, nous nous réveillons à l’arrêt. C’est déjà la frontière ?! Les autres passagers nous informent que nous sommes en panne. Avec tous ces trajets en bus depuis cinq mois que nous sommes en Amérique du Sud, il fallait bien que cela arrive au moins une fois… Nous attendons près de trois heures qu’un autre bus vienne nous chercher…

Nous passons la frontière vers sept heures du matin. On a beau être fatigués et affamés, le passage d’une frontière c’est toujours un moment fort pour nous. Nous admirons et comparons nos tampons sur nos passeports et sommes curieux de tous les changements que l’on peut observer par la fenêtre du bus. Là, le passage est encore plus symbolique : nous entrons dans le dernier pays de notre tour du monde… ¡ Bienvenidos en Ecuador !

Nous constatons que nous avons changé de climat pendant la nuit. Comme le dit si bien le Guide du Routard : « L’Equateur étant situé à l’équateur, le climat est de type équatorial ». Il fait chaud et humide et la végétation est dense. Le long de la route, on ne voit que des bananiers, des bananiers, des bananiers et encore des bananiers… C’est vrai que l’Equateur est le premier producteur et exportateur mondial de bananes ! Parfois, ce sont des plantations de mangues, de papayes ou de cacao que nous longeons.

L’arrivée dans l’immense gare routière de Guayaquil est surprenante. Il y a des quais sur plusieurs centaines de mètres, ce qui n’est pas sans nous rappeler celle de Buenos Aires. Surtout, la gare est couplée à un gigantesque « mall », ces centres commerciaux tout droit importés des Etats-Unis. Le « food court » a beau s’appeler « patio de comida », on y retrouve toute la « junk food made in USA », pizzas et hamburgers en tête, avec en touche locale le menestrone (riz, poulet et flageolets). C’est le plat populaire équatorien par excellence.

Transition Pérou-Equateur...

Transition Pérou-Equateur…

Nous trouvons un petit hôtel, le Montesa. 15$ la nuit, bon accueil et surtout salon climatisé avec ordinateur ! Les lits n’ont pas de drap. Pas besoin, il fait tellement chaud et moite à Guayaquil ! Nous nous reposons tout l’après-midi, profitant du film « Là-Haut » sur Disney Channel et faisant la sieste. On l’a bien mérité après ce trajet éprouvant ! Les chambres sont bruyantes à cause de la rue mais on sait que dans cette gamme de prix, difficile de trouver mieux (et puis, on a l’habitude maintenant de dormir dans un environnement bruyant…). D’ailleurs, coté monnaie, ici c’est le dollar américain. L’Equateur a abandonné sa monnaie, le sucre, au début des années 2000 suite à une grave crise économique. Le dollar c’est nul, les billets se ressemblent tous !

Notre activité première à Guayaquil a été de trouver un vol pas trop cher pour les Galapagos. Après avoir consulté les différentes compagnies aériennes, nous trouvons notre bonheur chez TAME, la compagnie nationale. Par contre, il nous faut attendre vendredi pour partir. Pas grave ! Nous allons profiter du salon de l’hôtel ! Canapé tourné face à l’écran d’ordinateur, nous pouvons nous régaler des derniers épisodes de Game of Thrones, série dont on est fans !

CP1120681Rassurez-vous, nous sommes quand même sortis dans la ville… Dans le centre, le Parc du Séminaire, situé devant la cathédrale, a été notre lieu fétiche ces jours-ci. CIMGP3717Plusieurs dizaines d’iguanes y vivent, indifférents à la frénésie urbaine qui les entoure. Le mieux, c’est de venir le matin pour les voir manger car après, beaucoup grimpent dans les arbres. Attention à ne pas se trouver dessous quand ils font leurs besoins ! C’est dix fois pire qu’un pigeon !

CIMGP3718 CP1120616 CP1120614 CP1120618 CIMGP3702 CIMGP3710Au musée municipal, nous avons regardé des poteries de l’époque précolombienne, des objets et tableaux relatant l’histoire de la ville et des oeuvres d’art d’artistes équatoriens contemporains.

CP1120619 CP1120622Guayaquil est très fière de son malecon, une grande promenade aménagée le long du fleuve Guayas. Rien de transcendant à nos yeux… Si ce n’est que ce lieu est archi-sécurisé. Des grilles séparent la promenade de la rue et un policier est posté tous les vingt mètres ! Les vendeurs ambulants sont interdits. Ce lieu enclos, bâti sur le modèle américain, fait perdre à la ville son charme, cloisonnant les espaces et les gens.

CIMGP3713 CIMGP3714Pour rester dans l’esprit américain, nous avons constaté que les Equatoriens adoraient les immenses centres commerciaux. A l’approche du match France-Equateur, nous nous sommes renseignés sur le meilleur endroit pour le voir. La réponse a été invariablement la même : le « Mall del Sol ». Nous nous conduisons donc dans ce temple de la consommation en bus, histoire de changer du taxi. L’expérience est haute en couleurs ! Tous les 50 mètres, un jeune grimpe dans le bus, saute par dessus le détecteur de passagers et propose à la vente tout et n’importe quoi : eau, fruits, légumes, mais aussi papier toilette, savon… Pas besoin d’aller faire ses courses en rentrant du travail ! On peut (presque) tout acheter dans le bus ! Dans le mall, c’est un déferlement jaune, bleu et rouge qui se dirige vers les écrans géants installés dans le patio de comida.

CP1120628Nous ne sommes pas des fans de foot mais depuis le début de la coupe du monde, et surtout depuis que nous sommes à Guayaquil, tout le monde ne cesse de nous en parler ! Le match France-Equateur est au centre de l’attention. Alors nous nous sommes pris au jeu et suivons avec intérêt les résultats. Les chauffeurs de taxi sont les plus bavards sur le sujet ! Comme nous sommes entourés de centaines d’Equatoriens pour voir le match, nous avons décidé de ne pas dire que nous sommes Français… Si quelqu’un nous demande, on répondra qu’on est Suisses ! Les supporters sont déchaînés !

CP1120612Nous nous amusons beaucoup de cette ambiance et encourageons avec eux l’équipe équatorienne tout en espérant secrètement voir la France gagner. Malheureusement pour eux, le match se solde par un score nul (0-0) et l’élimination de l’Equateur. Mais pour nous, ce fut un super apres-midi !

Nous profitons du centre commercial pour faire des courses afin de dîner dans notre chambre. La nuit, notre quartier est vraiment peu engageant. Il y a plus de prostituées que de restaurants !

CP1120684 CP1120624 CP1120626Enfin, nous sommes allés prendre le frais aux abords de la ville, dans le Parc Historique, un parc comprenant un zoo et des reconstitutions des anciennes façades de la ville. C’est le zoo qui nous intéresse le plus. Il est bien aménagé, les animaux sont à l’aise dans de grands enclos (il y a peu de cages). Perroquets, tapirs, crocodiles… Toute cette faune était présente dans la région avant l’arrivée des colons. La promenade est très agréable !

CIMGP3722 CIMGP3723 CIMGP3739 CIMGP3743 CIMGP3750 CIMGP3753 CIMGP3757Finalement, notre séjour dans la capitale économique du pays s’est révélée bien plus prolifique qu’on ne l’avait pensé en lisant le guide !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Guayaquil »

  1. Petit coucou de Huaraz ou nous avons aussi decouvert le Pastoruri. Merci de nous faire decouvrir l Equateur. Bonne route.

  2. Hola. Je suis rentré de Guayaquil il y a un mois , j’y suis resté trois semaine ,j’étais chez une amie Équatorienne, A vrai dire je n’ai pas trop aimé guayaquil, la ville par elle même est plus sympa avec ces quartier historique mais les gents sont assez indifférent pas avenant du tout??
    par contre j’ai bien aimé salinas qui est plus touristique et il y a la mer et montana qui sont deux petite ville touristique, je compte y retourné bientôt ,pour me marié??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s