Le circuit du Lipez – Jours 3 & 4

Mercredi 7 et jeudi 8 mai 2014

Après notre parenthèse « volcan » de la veille, nous reprenons la route parmi les paysages enchanteurs du Sud Lipez. Les kilomètres défilent et les endroits traversés sont tous plus beaux les uns que les autres. Nous sommes le nez collé aux fenêtres du 4×4 et les différents arrêts nous subjuguent. En voici le détail !

CIMGP1228CIMGP0933La journée débute quelques kilomètres après Quetena Chico, dans un minuscule hameau, pour livrer je-ne-sais quelles provisions à un habitant du coin. Nous en profitons pour aller rendre visite à son troupeau de lamas, qui attendent patiemment dans leur enclos le moment où ils pourront aller gambader gaiement dans les grandes étendues herbeuses. Ils sont vraiment drôles avec leurs boucles d’oreilles colorées !

CIMGP0915 CIMGP0917 CIMGP0919 CIMGP0910Nous rejoignons ensuite la piste qui conduit à la frontière chilienne. Ce chemin est emprunté par beaucoup plus de 4×4 car les tours partant de San Pedro d’Atacama au Sud et d’Uyuni au Nord passent aussi par là. Mais nous ne sommes pas en haute saison et les lieux ne sont pas envahis.

CIMGP0938Après avoir traversé le désert de Dali, en hommage au peintre qui pourrait y avoir trouvé l’inspiration tant la ressemblance avec ses oeuvres est frappante, nous arrivons à l’extrême-sud de la Bolivie. CIMGP0929Juste derrière cet énorme volcan, c’est le Chili et le désert d’Atacama. Cet énorme volcan, nous le connaissons, nous ! C’est le Licancabur, celui qui domine majestueusement la ville de San Pedro d’Atacama et que nous avons longé sur de nombreux kilomètres pour rejoindre l’Argentine via le Paso Jama. De ce côté ci, se trouve à ses pieds un grand lac d’eau verte, la bien nommée Laguna Verde. Quand le vent se lève, l’eau devient d’un vert étincelant en raison des sédiments composés d’arsenic, de cuivre et autres qui se soulèvent. Nous n’aurons pas la chance de la voir ainsi mais, en lot de consolation, nous bénéficions d’un superbe reflet du volcan sur l’eau.

CIMGP0941 CIMGP0963Stitched PanoramaRégion volcanique oblige, les alentours sont parsemés de sources d’eau chaudes et nous profitons quelques instants d’un bain relaxant à près de 4000 mètres d’altitude ! L’air est tellement sec que nous séchons très vite, c’est étonnant. D’ailleurs cet air sec nous gerce les lèvres comme jamais et nous saignons un peu du nez, c’est très désagréable.

CIMGP0969

Heureusement, nous sommes sortis de l’eau quand tous ces 4×4 arrivent !

CIMGP0970Pour rester dans la thématique, nous partons voir des champs de geysers, qui, à défaut d’être de vrais geysers, sont de superbes marmites de boue fumantes. Cela nous rappelle la zone de Kverir en Islande, étonnamment similaire. Mais ici, la boue n’est pas seulement grise, mais aussi rose, ocre, jaune… On adore !

CIMGP0976 CIMGP0991 CIMGP0997 CIMGP0998 CIMGP1006Quelques kilomètres plus loin, nous profitons d’une petite balade sur les rives de la Laguna Colorada, nommée ainsi d’après sa couleur rouge-orangée. Le niveau de l’eau est malheureusement assez bas mais nous pouvons admirer les flamands roses qui vivent ici. D’ici quelques jours, ils vont migrer vers le Sud.

CIMGP1010 CIMGP1025 CIMGP1026 CIMGP1056 CIMGP1057La journée a été riche en découvertes. Nous nous reposons un peu à la pension mais le froid nous empêche de bien récupérer. Ici aussi il n’y a pas le chauffage… Nous passons notre temps en doudoune, bonnet et écharpe, même à l’intérieur ! Le froid est le petit point négatif de cette semaine.

CIMGP1059A table, Hernan nous apprend des tas de choses sur le contexte socio-économique de la Bolivie et les réformes entreprises par Evo Morales, le premier président indien du pays, ancien producteur de coca. C’est très instructif. En plus d’être un guide et un chauffeur hors pair, Hernan est très cultivé. Il lit énormément et s’intéresse beaucoup à la politique de son pays et au statut des différents peuples indiens, dont il est lui-même issu.

Si nous avons choisi l’agence Alexandro, c’est entre autres parce qu’elle proposait un circuit alternatif pour la suite du tour. En effet, après la Laguna Colorada, les tours habituels bifurquent sur la gauche, rejoignant le Salar d’Uyuni via un « arbre de pierre » et des lacs. L’avantage de la route prisée par Alexandro (à droite donc après la Laguna Colorada), c’est qu’elle est beaucoup moins empruntée et surtout qu’elle offre de très nombreuses formations rocheuses. CIMGP1088

Ainsi, nous découvrons tour à tour le « chameau de pierre » et l’Italie Perdue. Cet ensemble géologique est particulièrement intéressant. Vestiges de l’océan qui se trouvait là il y a des millions d’années, toutes les roches qui nous entourent sont d’anciens coraux fossilisés. Nous grimpons un peu et nous retrouvons face à un grand amphithéâtre naturel, rappelant la forme du Colisée.

CIMGP1109_10_11

Coeur de pierre

CIMGP1078 CIMGP1081 CIMGP1104 CIMGP1112 CIMGP1116La piste continue vers le Nord mais Hernan tourne tout à coup à gauche. Il s’engage alors au sein d’un passage étroit superbe, une fois de plus composé d’anciens coraux fossilisés, le canyon del condor. Nous nous garons à l’entrée d’une jolie prairie traversée par des rus gelés. Des dizaines de chinchillas nous observent depuis les roches en hauteur. Les rus conduisent à la Laguna Negra, plan d’eau d’un calme absolu. Ce lieu est notre gros coup de coeur de la journée !

CIMGP1123 CIMGP1136 CIMGP1137 CIMGP1148 CIMGP1158 CIMGP1184 CIMGP1192Mais ce n’est pas fini ! Un nouveau « champ » de formations rocheuses s’offre à nous.

CIMGP1200 CIMGP1203Enfin, nous nous retrouvons sur un promontoire rocheux surplombant une rivière, des centaines de mètres plus bas. C’est le cañon de l’anaconda, car la rivière serpente au fond du gouffre.

CIMGP1215 CIMGP1224Après un pique-nique des plus agréables, nous roulons une bonne petite partie de l’après-midi en direction du Salar d’Uyuni.

CIMGP1233

¡ Buen provecho !

La route est loin d’être monotone. Les petits villages sont de plus en plus nombreux, entourés de champs de quinoa. Hernan nous a fait décoller tôt ce matin pour une raison : être parmi les premiers aux abords du désert de sel. En effet, à Puerto Chuvica, aux portes du Salar, se trouvent plusieurs hôtels entièrement bâtis en sel. Mais ils n’offrent pas un confort équivalent et il n’y a aucune réservation d’effectuée : premier arrivé, premier servi ! Hernan ne veut pas que nous échouions dans un dortoir d’une dizaine de personnes sans accès à l’eau chaude (et nous non plus !). Nous voulons bien dormir dans un dortoir tous les quatre comme les jours précédents, mais pas avec d’autres voyageurs. En outre, la douche commence à être indispensable : il n’y en avait pas dans les précédentes pensions. Notre super chauffeur a tenu ses promesses, nous serons les premiers dans le plus bel hôtel de sel, bénéficiant de deux chambres doubles et de douches chaudes ! C’est un bâtiment surprenant. Tout est en sel, des murs au mobilier en passant par le sol « croustillant » sous nos pas ! Nous faisons, comme tous les soirs, une partie de dés. Pas question de les laisser tomber par terre, au risque de les perdre !

CIMGP1240

Le salar se profile et nous offres ses premiers mirages…

CIMGP1243 CIMGP1248Hernan nous présente la journée du lendemain

Hernan nous présente la journée du lendemain

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le circuit du Lipez – Jours 3 & 4 »

  1. Trop fort les lamas ! je pensais que c’était que dans les films eux aussi qu’ils avaient ça lol
    En tant que fan de Dali je dis waou quoi ça ressemble grave en effet !
    trop belles ces photos encore !
    C’est fou ces maisons en sel !
    (oui j’ai encore un max de retard !!! mais je rattrape petit à petit lol)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s