Tupiza

Du vendredi 2 au dimanche 4 mai 2014

Passage de frontière La Quiaca (Argentine) – Villazon (Bolivie). La limite internationale est une rivière presque asséchée. Le poste de douane se trouve juste avant un pont que les frontaliers traversent comme un moulin. C’est un joyeux bordel ici ! Avant même de quitter l’Argentine, on sent que l’on a déjà changé d’ambiance. La foule se presse pour emprunter l’étroit couloir qui sert de point de passage officiel. Ce sont des Boliviens qui traversent la frontière quotidiennement pour travailler en Argentine ou y acheter des biens de consommation courante pour les revendre ensuite dans leur ville ou village. Ici, des montagnes de couches pour bébés, là de la lessive…Les femmes ont toutes deux longues tresses et un petit chapeau. Elles portent leurs marchandises dans de grands carrés de tissus très colorés noués dans le dos. Loïc enfourne une dernière empanada et nous patientons pour faire tamponner nos passeports.

CIMGP0547Aucun problème côté argentin mais côté bolivien, nous tombons sur un fonctionnaire quelque peu laxiste. Il est en train de regarder des vidéos sur Internet et ne se soucie nullement de nous. On l’appelle et il nous donne, un peu ronchon, les formulaires à compléter avant de retourner face à son écran. Bien sûr, il n’en donne qu’un alors que nous sommes deux et Noémie allonge le bras à travers la guérite pour prendre un deuxième papier. Pas très sérieux tout cela… Il nous faudra attendre que Monsieur aie fini de regarder sa vidéo pour qu’il nous tamponne nos passeports et nous voilà enfin en Bolivie ! Nous pouvons traverser ce fameux pont…

CIMGP0551 CIMGP0552 CIMGP0556Comme toute ville-frontière, Villazon est en perpétuelle effervescence. Des chauffeurs de taxi nous sautent dessus pour nous conduire à Tupiza. « Un momentito por favor ! » : nous n’avons pas d’argent ! Nous retirons donc 1000 Bolivianos pour commencer, 100€. Le taux de change est facile ! Et en plus, c’est exactement le même qu’avec le peso argentin. Cette somme peut nous faire vivre plusieurs jours sans problème, la Bolivie étant l’un des pays les plus pauvres d’Amérique du Sud.

Nous arrivons à Tupiza dans l’après-midi. La route qui y mène nous laisse entrevoir des paysages désertiques, ressemblants à ceux de la quebrada de Humahuaca, au Nord de l’Argentine. Mais les villages traversés nous montrent bien que l’on a changé de pays et l’on voit que les gens ici vivent beaucoup plus chichement.

CIMGP0579 CIMGP0577Nous nous installons dans un hôtel prisé des voyageurs : Valle Hermoso. Tupiza est en effet l’une des villes qui sert de point de départ au fameux circuit du Lipez, un incontournable lors des voyages en Bolivie. C’est une excursion de quatre jours en 4×4 à la découverte de la plus belle région du pays, avec en point d’orgue l’immense désert de sel d’Uyuni. Notre hôtel possède sa propre agence de voyage et la réceptionniste est très insistante pour que nous partions avec eux. Nous préférons discuter avec d’autres, pour comparer les prix et les prestations. En outre, nous souhaitons profiter de cette excursion pour faire l’ascension d’un des volcans de la région et nous devons trouver un autre couple motivé pour cet extra. Finalement le lendemain matin, Loïc rencontre Fanny et Fabien qui viennent d’arriver à l’hôtel. Eux-aussi veulent grimper, non pas un mais deux volcans ! Nous déjeunons avec eux pour faire connaissance et discuter du séjour. Nous décidons de ne pas partir avec l’agence de notre hôtel. En rentrant, la réceptionniste nous demande pour la énième fois si nous partons avec elle. Face à notre réponse négative, sa gentillesse et son sourire s’effacent et elle nous demande carrément de quitter l’hôtel ! Et bien ! Nous sommes interloqués face à ces pratiques peu commerçantes. L’agence Alexandro avec laquelle nous partons nous annoncera plus tard que c’est habituel chez eux : si vous ne prenez pas leur excursion, vous êtes mis d’office à la porte !

Passée cette déconvenue (et ayant trouvé un autre hôtel), nous visitons la petite ville de Tupiza. Il fait bon flâner sur sa place, dégustant un jus d’orange fraîchement pressé et des « pochoclo », des pop-corns de maïs à gros grain. Le marché est un point de passage obligé ! C’est le lieu idéal pour déjeuner et pour observer les Boliviennes faire leurs achats. Nous grimpons au calvaire pour avoir une vue d’ensemble de la ville et des montagnes alentours.

CIMGP0587 CIMGP0589 CIMGP0594 CIMGP0644Stitched PanoramaLa ville est très animée ce week-end car elle accueille deux événements : une course automobile et l’élection de Miss Potosi. Après la présentation des coureurs et de leurs voitures, nous assistons au défilé des jeunes filles en maillot de bain. Toute la population s’est réunie sur la place pour profiter du spectacle : de belles voitures et des jolies filles, le doublé gagnant pour les garçons du coin !! C’est la première étape du grand concours de beauté qui mènera l’heureuse gagnante à l’élection de Miss Bolivie et pourquoi pas de Miss Univers, comme le rappelle la présentatrice… Sauf que nous constatons que les participantes n’ont pas du tout les critères habituels des concours de beauté : elles sont petites et plutôt grassouillettes pour la plupart. Nous ne saurons pas qui a été élue Miss Potosi … Le show est marrant mais pas au point d’y passer des heures, surtout lorsqu’il a commencé avec près de deux heures de retard (la fameuse « hora boliviana » !).

CIMGP0630 CIMGP0639Avec Fanny et Fabien, nous partons le lendemain pour une grande balade dans les montagnes autour de la ville. Après avoir acheté notre déjeuner au marché, nous nous dirigeons vers la sortie de Tupiza, une carte très imprécise en main. Le chemin croise celui de la course automobile et nous regardons déraper quelques voitures dans les virages. Les policiers nous indiquent notre route et nous constatons que pour atteindre notre but, le canyon del inca, il faut longer la décharge. Beurk ! Un peu plus loin, des gens nous font des grands signes et poussent des cris. Que se passe-t-il ?! Le vrombissement d’un moteur au loin répond à nos interrogations. Nous sommes en plein sur le chemin emprunté par les voitures de courses !! Mais c’est dangereux par ici ! La course n’est pas balisée du tout !

CIMGP0649 CIMGP0653Nous arrivons finalement au but de notre balade en faisant travailler notre sens de l’orientation, sans écouter les conseils d’un second policier qui nous indiquait la direction opposée ! La puerta del diablo se trouve face à nous. Immense paroi rouge entourée de cactus et de buissons épineux, elle marque l’entrée du canyon del inca.

CIMGP0656 CIMGP0657 CIMGP0659Nous avançons dans ces montagnes et le chemin se fait de plus en plus étroit, nous enfermant parmi les roches. Le décor est digne d’un western !

CIMGP0680 CIMGP0685 CIMGP0682 CIMGP0688 CIMGP0686Tout au fond du canyon, un troupeau d’une centaine de chèvres vient à notre rencontre !

CIMGP0663 CIMGP0673Cette journée de marche nous a permis de mieux connaître Fanny et Fabien. A partir de demain, nous allons passer une semaine en 4×4 avec eux ! Nous sommes ravis de partager cette excursion ensemble et avons hâte de découvrir les paysages tant renommés du Lipez.

CIMGP0698 CIMGP0714 Stitched Panorama CIMGP0715

Publicités

5 réflexions au sujet de « Tupiza »

  1. Grassouillettes, grassouillettes, c’est vite dit ! Du moins selon les photos.
    En tout cas les paysages sont toujours aussi magnifiques !

  2. Petit coucou de Santa Cruz. Merci pour vos belles photos. A bientôt sur les routes de Bolivie.

  3. Le coup des boliviennes avec les nattes et chapeaux c’est donc vrai !!!
    Sympa l’hotel qui vous vire ! j’en reviens pas !
    Et ensuite la course de voitures sur votre chemin lol
    Trop belles ces montagnes ! et oui en effet ça fait très Western lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s