Christchurch

Du mardi 7 au jeudi 9 janvier 2014

Nous voici en Nouvelle-Zélande, le pays le plus éloigné de chez nous de notre périple !! On ne vous cache pas que nous attendions ce moment depuis très longtemps. La Nouvelle-Zélande est en effet l’un des pays que l’on voulait absolument visiter pendant ce voyage. La nature et la géographie de ce pays nous attirent et on espère aussi retrouver certains éléments qui nous avaient tant plu en Islande il y a un an et demi (il paraît que les deux pays ont pas mal de traits communs dans leurs paysages !).

Notre avion d’Air New Zealand décolle de Nouméa avec un peu de retard (problème de réacteur, pas très rassurant tout ça !). Nous visionnons pour la énième fois la vidéo rappelant les consignes de sécurité. On connaît désormais le vocabulaire par cœur. Sauf que cette fois-ci, surprise ! La vidéo est complètement décalée, tournée avec des gens grimés en personnages du film The Hobbit, la fierté nationale après Le Seigneur des Anneaux. Hilarité garantie dans l’avion ! Allez voir la vidéo en cliquant sur ce lien, vous ne serez pas déçus.

CIMGP7688Arrivés à Auckland avec un peu de retard nous devons affronter la douane et ses exigences sanitaires. Tout notre matériel de camping est soigneusement scruté (il a même fallu déplier la tente) et le douanier guette la moindre trace de boue. Ces conditions drastiques sont nécessaires : comme l’Australie et la Nouvelle-Calédonie, la Nouvelle-Zélande reste à l’écart de certaines maladies et de parasites et tout est mis en œuvre pour les éviter. La Nouvelle-Zélande est un pays à la conscience écologique forte et ancienne et nous aurons l’occasion de le constater tout le long de notre séjour.

CIMGP7691C’est bien beau de déplier et replier la tente, mais nous, on a une correspondance à prendre ! Nous avons moins d’une heure pour déposer nos sacs à une hôtesse (heureusement qu’ils sont enregistrés depuis Nouméa), aller au terminal des vols domestiques, obtenir notre carte d’embarquement et monter dans l’avion ! La course commence… sauf qu’il y a 800 mètres entre les deux terminaux et pas de navette. Nous courons parmi les parkings en suivant une ligne verte tracée au sol. Nous arrivons enfin dix minutes avant notre vol face à la porte d’embarquement, tous rouges et essouflés. Un steward scanne nos passeports (scan qui ne pose d’ailleurs aucun problème malgré le petit séjour en machine à laver desdits passeports…) : « Relax, votre vol est dans 40 minutes ! » On avait mal regardé nos billets et comme il y a un vol pour Christchurch toutes les demi-heures, on était persuadés d’être à la bonne porte!

Une fois à Christchurch, nous nous installons au camping. C’est notre première nuit au pays des kiwis ! Kiwi pour le fruit bien sûr mais surtout en référence l’oiseau emblème du pays. Fiers de ce volatile, les Néo-Zélandais se surnomment aussi eux-même les kiwis !

Notre découverte de la Nouvelle-Zélande débute donc par la visite de la ville de Christchurch, longtemps célèbre pour ses bâtiments construits par les Ecossais à la fin du XIXe siècle. Hélas, la ville jouit aujourd’hui d’une renommée tragique. Le 22 février 2011, un important séisme s’y produisit. Le bilan humain et matériel fut très lourd. Aujourd’hui, près de deux ans après, le centre-ville porte encore les stigmates de ce terrible événement. Nous marchons dans des rues qui serpentent entre des bâtiments aux toits effondrés et des terrains vagues, là où se trouvaient des immeubles désormais rasés.

CIMGP7699 CIMGP7710La belle cathédrale est sérieusement endommagée. Il a été envisagé de la démolir totalement mais il semblerait que ce ne soit plus d’actualité.

CIMGP7704 CIMGP7701 CIMGP7709Faisant preuve d’une courageuse capacité de résilience, les habitants de Christchurch vont de l’avant et font survivre l’âme de leur cité. Des oeuvres d’art fleurissent sur les barrières de protection des chantiers et un livre ironique intitulé « Tu sais que tu viens de Christchurch quand… » a été publié (on y retrouve des phrases comme « Tu sais que tu viens de Christchurch quand tu vois un joli parc dans une autre ville et pense aussitôt qu’il ferait un très bon lieu d’évacuation ». Les anciennes rues commerçantes ont été redynamisées par la mise en place de conteneurs dans lesquels boutiques, banques, cafés et restaurants ont réouvert leurs portes.

CIMGP7696 CIMGP7698 CIMGP7714Impossible de rester insensible face à l’histoire récente de cette ville et il faut que les voyageurs comme nous s’y arrêtent ; non pas pour regarder avec curiosité les dégâts du séisme mais pour contribuer à ce bel élan impulsé par les habitants.

Il est temps pour nous de récupérer notre voiture de location. Nous nous retrouvons avec une grosse Nissan à boite automatique, volant à droite bien sûr. Elle devient aussitôt l’annexe de notre maison (la toile de tente) : le dressing est dans le coffre, la cuisine sur les sièges arrière ! Mine de rien, on envahit vite tous les espaces disponibles ! Notre voisin de camping qui achève son séjour nous offre sa glacière, quelle chance !

Grâce aux judicieux conseil de nos amis Marie et Julien, nous allons faire nos courses au Pak’nSave, un magasin bien moins cher que les autres supermarchés. On s’attendait à un magasin type « Leader Price » mais non, toutes les grandes marques y sont présentes. Il est moins cher entre autres parce que personne ici ne vous range vos courses dans les sacs plastiques à la caisse… Il est d’ailleurs curieux de constater qu’il y a toujours des sacs plastiques dans un pays si écolo ! Ici, les grandes surfaces sont ouvertes jusqu’à tard, 21 heures en moyenne, voire même minuit dans les grandes villes ! Bien sûr, nous mettons une éternité à faire les courses. On veut tester plein de nouveaux produits !

CIMGP8171Avant de partir à l’aventure avec notre grosse Nissan, et après une seconde nuit au camping de Christchurch, une autre session shopping est nécessaire : Loïc a besoin de nouvelles chaussures de randonnée (les siennes ont rendu l’âme après plus de dix ans de bons et loyaux services) et Noémie d’un nouveau matelas autogonflant (le sien a rendu l’âme après trois nuits de bons et loyaux services).

Publicités

5 réflexions au sujet de « Christchurch »

  1. Salut tous les 2. Bonne année 2014.
    Je suis très content de lire vos récits sur la nouvelle Zélande. Ca fait remonté de bon souvenir. Bref, petite remarque sur le côté Ecolo de la Nouvelle Zélande. Comme vous, je vois la Nouvelle Zélande comme un pays propre, mais qui à mon sens l’est plus par sa faible population que par ces gestes écologistes. Pour parler de ma propre expérience, de nombreuses fermes agricole utilisent des pesticides et autre produits pour l’élevage qui sont interdit depuis très longtemps en métropole.

    Enfin, ça n’en reste pas moins un très beau pays.

    Vivement la prochaine news.

    • Et oui JC, depuis la rédaction de ce message nous nous sommes aperçus que la Nelle Zélande n’était pas si écolo que ça (notamment par rapport aux pesticides). Nous en reparlerons ! En tout cas, on aurait beaucoup aimé visiter ce beau pays avec vous…

  2. J’avais hâte de lire vos aventures en Nouvelle Zélande, que de souvenirs !

    Ca fait très bizarre par contre de voir Christchurch en reconstruction… Quand nous y étions, le pays arborait des messages de soutien aux habitants et aux victimes un peu partout.

    Expérience similaire aussi à l’aéroport où mes chaussures de rando ont subi un grand nettoyage avant que je puisse passer la douane 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s