Nouméa

  • Du samedi 14 au mardi 17 décembre 2013
  • Du lundi 23 au jeudi 26 décembre 2013
  • Du jeudi 2 au lundi 6 janvier 2014

La Nouvelle-Calédonie est une étape particulière pour Noémie. C’était pour elle un arrêt obligatoire ! Elle tenait en effet énormément à aller chez son amie Valérie, qu’elle connaît depuis l’âge de 13 ans. Elle s’était toujours promis qu’un jour, elle irait la voir. Le tour du monde était donc l’occasion ou jamais ! D’autant plus que les filles ne se sont pas vues depuis six ans et que depuis Valérie s’est mariée et a eu un bébé.

CIMGP7676

La ville de Nouméa sur sa presqu’île.

CIMGP7673

La barrière de corail classée à l’UNESCO

cIMGP7675 C’est donc avec beaucoup de joie que nous arrivons à Nouméa. Lionel, le mari de Valérie, vient nous chercher à l’aéroport et nous faisons connaissance. Valérie nous attend chez eux avec Kyle qui vient d’avoir un an.

Au-delà du fait que nous allons chez des amis, nous sommes un peu chamboulés à l’idée de nous retrouver en France après cinq mois de voyage et à 20 000 kms de Paris ! Rien que de voir les panneaux routiers nous fait tout drôle… Alors on ne vous parle même pas de la télé et surtout du pain, des viennoiseries et du fromage !!! D’ailleurs, le changement de régime alimentaire va vite se faire sentir au moment d’enfiler les pantalons qui seront étrangement moins lâches…

Avec ses 160 000 habitants en incluant les banlieues, Nouméa nous fait l’effet d’une ville de province. Commerces, administrations… lorsqu’on se balade dans les rues, on retrouve vite des points de repères. Mais à la différence des villes de métropole, Nouméa bénéficie d’une situation géographique hors du commun. Située sur une presqu’île, ses nombreuses baies bordées de cocotiers comme l’Anse Vata ou la Baie des Citrons offrent un cadre de vie particulièrement agréable aux Nouméens. Plusieurs points de vue en hauteur permettent d’admirer la ville au premier plan et l’Océan Pacifique en arrière-plan.

CIMGP6386_87_88_89_90 CIMGP6400_1_2_3_4Le climat de la Nouvelle-Calédonie permet au marché de la ville d’être riche en couleurs et en saveurs !

CIMGP6348A Nouméa, nous avons profité d’avoir un lieu fixe où vivre pour nous reposer, régler des questions administratives et travailler sur le blog. Partager la vie de famille de nos amis a été fort appréciable. Garder les mêmes repères quotidiens (surtout le même lit !) pendant plus de trois jours nous manquait ! Avec Valérie et sa sœur Stéphanie (que Noémie n’avait pas vue depuis sa première venue en métropole à 5 ans !) nous sommes allés à la plage mais notre meilleur souvenir tous ensemble sera sans aucun doute la journée de Noël passée à Kuendu Beach. Dégustation de foie gras, saumon fumé, salade de poisson, rochers coco, baignade et jeux de cartes étaient au programme pour ce Noël sous les cocotiers !

CIMGP7257 CIMGP7258 CIMGP7264 CIMGP7271 Pour les fêtes, la municipalité de Nouméa proposait plusieurs animations. Comme Valérie et Lionel habitent en plein centre, Place des Cocotiers, nous avons pu profiter de quelques unes comme un spectacle de danse wallisienne ou encore le traditionnel feu d’artifice du deux janvier.

CIMGP6355

Place des Cocotiers depuis le balcon de Valérie

CIMGP6460

Les Wallisiens forment une communauté forte en Calédonie où ils sont plus nombreux que sur leur île d’origine!

CIMGP7626 CIMGP7645Nous n’avons pas oublié les sorties culturelles avec notamment le centre Tjibaou qui expose des œuvres d’art kanaks.

CIMGP7279 CIMGP7286 CIMGP7287 CIMGP7290 CIMGP7292 CIMGP7293 CIMGP7298Noémie a aussi visité le musée de la ville et surtout le musée maritime. Ce dernier présente une superbe exposition sur l’expédition de La Pérouse qu’elle tenait absolument à voir. Cette expédition est devenue un véritable mythe tant sa disparition tragique suscite l’émoi depuis plus de 200 ans. En 1785, le roi Louis XVI charge le comte de La Pérouse d’effectuer un tour du monde visant à compléter les découvertes de James Cook dans le Pacifique. Il quitte Brest avec deux bateaux, La Boussole et L’Astrolabe, et des dizaines de scientifiques. Après trois ans de voyage, les navires disparaissent. Ils ont quitté Sydney en mars 1788 et n’ont jamais donné de nouvelles depuis, probablement pris dans un cyclone. La petite histoire raconte que le roi Louis XVI, juste avant de monter sur l’échafaud, aurait demandé « Avons-nous des nouvelles de Monsieur de La Pérouse ? ». En 1826, un explorateur anglais découvre des restes du naufrage sur l’atoll de Vanikoro aux Îles Salomon. Des indigènes lui parlent même d’un camp d’Européens installé sur l’île : des survivants ?! Il faut attendre les années 1960 jusqu’à nos jours, pour que de nombreux objets soient remontés du fond de l’eau. Les archéologues ont également fouillé le site du camp des naufragés. L’exposition est très bien faite et présente l’histoire avec beaucoup d’exactitude, en l’intégrant bien au contexte du siècle des Lumières.

L’un des moments fort de notre séjour à Nouméa est sans conteste notre sortie plongée. Loïc souhaitait mettre à profit son premier niveau fraîchement acquis et Noémie faire un baptême. Nous sommes partis avec un gros zodiac de l’autre côté du lagon, dans la passe de Dumbéa. Loïc a effectué deux belles plongées où il a pu notamment observer des requins, des bancs de barracudas, de carangues et de platax ! Noémie était moins à l’aise pour son baptême : gérer le matériel et contempler les fonds marins requiert un peu de pratique ! Et puis, elle a surtout eu le mal de mer…

Pour terminer en beauté notre séjour à Nouméa, nous sommes partis tous les cinq à l’île aux Canards, à dix minutes seulement en bateau-taxi de l’Anse Vata. Nous y avons pique-niqué et partagé la galette des rois (c’est Valérie la reine !). L’île est une réserve naturelle et l’on peut y admirer des récifs coralliens extraordinaires, encore plus beaux que ceux de Pemutaran à Bali. Et oui, ce n’est pas pour rien que la barrière de corail calédonienne, classée à l’UNESCO, est considérée par les plongeurs comme l’une des plus belles du monde avec la grande barrière d’Australie !

CIMGP7659

Plage de l’Anse Vata

CIMGP7660

Taxi-boat pour l’île aux Canards

CIMGP7655

Vue sur Nouméa depuis l’île

CIMGP7658Nouméa a été notre « camp de base » pour découvrir les richesses de la Nouvelle-Calédonie, notamment l’île des Pins, le Sud et la côte Ouest, où nous sommes allés entre deux passages chez nos amis. A venir sur le blog !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Nouméa »

  1. Ça c’est un Noël qui change !
    Avec des amis on se demandait comment le père Noël était représenté sur les iles ! Parce que bon il doit quand même avoir chaud avec sa grosse barbe et son gros manteau !! On a appris qu’à la Réunion il avait des petites variantes avec notamment une hotte tressée, c’est aussi le cas en Nouvelle Calédonie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s