Ipoh

Vendredi 1er et samedi 2 novembre 2013

Ipoh est une petite escale sur la route de l’île de Pangkor, notre prochaine étape. Nous trouvons un hôtel tout près de la gare routière. Le quartier de Little India est juste à côté et il est en pleine effervescence ! Nous sommes en effet à la veille de Deepavali, la grande fête des lumières hindoue. A cette occasion, les familles se réunissent pour un repas et l’on rend visite aux proches. La communauté indienne d’Ipoh se prépare donc à la fête et des dizaines de stands ont été installés dans les rues au rythme de la musique indienne. Il y a là des gâteaux sucrés et salés, des bijoux, des guirlandes de fleurs pour décorer les maisons, des vêtements traditionnels, des boissons, des jouets… Cette ambiance très entraînante nous attire évidemment !

CIMGP1092 CIMGP1093 CIMGP1095 CIMGP1097 CIMGP1099A tous les coins de rue il y a des stands de henné et quasiment toutes les femmes arborent de jolies tatouages éphémères sur les mains. Noémie ne résiste pas à la tentation de les imiter !

CIMGP1107 CIMGP1109

Ipoh est la capitale de l’état de Perak. C’est une petite ville provinciale qui a l’air agréable à vivre avec ses vieilles rues bordées d’arcades et ses bâtiments coloniaux. On peut facilement faire le tour du centre-ville en un après-midi. La gare ferroviaire, bâtie en 1915, est un bon exemple d’architecture coloniale anglaise mêlant des inspirations victoriennes et orientales. L’hôtel de ville (1916) et le palais de justice (1928), bâties par le même architecte, font du centre-ville un lieu à l’architecture harmonieuse. Juste derrière ces bâtiments se trouve la tour de l’horloge dont les fresques représentent des grands hommes tels que Moïse ou Shakespeare, symbolisant ainsi les progrès de la civilisation.

CIMGP1118 CIMGP1119 CIMGP1121En soirée, nous retournons nous balader dans l’ambiance très Bollywood de Little India. La foule se masse dans les rues et des orchestres jouent de la musique. Nous flânons d’un étal à l’autre tout en mangeant des beignets et des petits gâteaux traditionnels accompagnés de citronnade et de thé glacé.

CIMGP1122Alors que nous sommes installés dans un petit restaurant pour manger des chapatis (sortes de galettes que l’on trempe dans diverses sauces), deux jeunes filles installées à côté de nous ont repéré le tatouage au henné de Noémie et engagent la conversation à son sujet. Comme la musique est très forte, on a du mal à s’entendre tous les quatre donc Loïc discute avec sa voisine et Noémie avec la sienne. On parle de la fête et de ses préparatifs, de leur travail respectif, de notre séjour en Malaisie… A la fin du dîner, l’interlocutrice de Loïc lui demande ce que l’on a prévu le lendemain. Comme nous n’avons pas encore pris nos billets de bus, nous sommes totalement libres. Nous sommes donc aussitôt invités à passer Deepavali avec elle et sa famille ! Voici comment nous avons fait connaissance de Vasanthi et de Comla !

CIMGP1139Ponctuelle, Vasanthi vient nous chercher en voiture à notre hôtel le lendemain à midi. Nous nous sommes préparés avec beaucoup d’impatience et d’excitation : c’était inespéré pour nous d’aller chez des gens, qui plus est pour une fête ! Vasanthi nous conduit chez ses parents, où elle vit. Le long du trajet, elle nous parle des préparatifs de la fête qui ont duré tard dans la nuit et nous montre différents bâtiments : son ancienne école, des temples hindous… Vasanthi a 28 ans et travaille dans le service administratif d’un établissement de soins pour sourds. Elle a un frère de 31 ans qui travaille dans l’horlogerie de luxe à Singapour pour une marque suisse. Il a d’ailleurs été formé en Suisse. Ils parlent un anglais parfait, et leur papa s’exprime lui-aussi très bien. Leur maman parle tamoul (la langue du Sud de l’Inde) et malais mais Vasanthi traduit pour nous. Nous sommes un peu intimidés au début mais, très vite, toute la famille nous met à l’aise ! Nous faisons connaissance et nous nous posons des tas de questions sur la vie quotidienne dans nos pays respectifs. Nous avons passé la journée à manger, les plats se succédant aux autres. La maman n’est d’ailleurs pas beaucoup sorti de la cuisine. Pour Deepavali, les feuilles de bananiers remplacent les assiettes. Les hindous mangent toujours avec les doigts et ce n’est pas facile facile pour nous !

CIMGP1123Plus les heures passent et plus nous nous sentons à l’aise, ayant le sentiment de papoter avec des amis : Noémie avec Vasanthi, Loïc avec son frère. Ils ont sorti les albums photos de leur enfance à aujourd’hui et nous leur avons à notre tour montré des photos de nos familles et de nos amis. Pendant ce temps, des cousins et des amis rendaient visite aux parents. Nous étions très émus au moment de leur dire au revoir ! Nous espérons vivement rester en contact avec eux et pourquoi pas se revoir un jour.

CIMGP1130 CIMGP1137

Avant de nous ramener à notre hôtel, Vasanthi nous a emmené chez son amie Comla. Accueillis par une montagne de pâtisseries, nous avons fait la connaissance de sa maman et de ses cinq frères, venus des quatre coins du pays et même d’Australie pour la fête. Comla quant à elle est infirmière en Arabie Saoudite. Elle est venue retrouver sa famille pour quelques jours de vacances.

CIMGP1141

De retour à l’hôtel, nous réalisons la chance que nous avons eu de partager ces moments avec ces gens généreux et accueillants. Combien de familles françaises ouvriraient spontanément leurs portes à des voyageurs étrangers pour Noël ? Nous avons reçu une belle leçon d’humanité.

Le quartier de Little India est désormais vide. Les stands de la fête ont été démontés. Nous nous offrons une promenade digestive dans le calme de la soirée. Un gros orage éclate au dessus du terrain de sport et ponctue cette belle journée de ses couleurs électriques.

CIMGP1156

Publicités

9 réflexions au sujet de « Ipoh »

  1. mieux vaut tard que jamais je découvre votre blog ! Les photo et les textes sont géniaux !!! je suis un big fan follower

  2. Ce sens de l’hospitalité est vraiment inconnu en Europe et en France en particulier. Quel est le cuistre qui a dit que toutes les cultures sont identiques ?

  3. En mode Service Malbar, Cabri massalé et feuille banane, jadore…..
    Noemie, qd tu viendras à la Réunion, on fera un petit stage pour améliorer ta technique de manger avec les doigts.
    PS: Tout est ds le pouce. 🙂

    Bise

  4. super expérience que vous avez vécue!
    c’est vrai que l’accueil en France est très loin de celui ci
    dans un voyage tel que le votre les rencontres feront partie de vos meilleurs souvenirs
    j’ai toujours l’impression en lisant votre blog que vous mangez bcp ??
    j’ai aussi très bien mangé au JAPON, excellente cuisine qq soit l’endroit et le prix
    par contre, l’automne indien était en retard, car été long et très chaud ( comme vous le savez)
    et donc les arbres étaient encore verts
    mais j’ai bcp aimé ce pays et la discrétion des gens , partout
    j’avais pris contact avant de partir avec une association de guides bénévoles pour 2 jours
    à Tokyo, guide francophone, avec laquelle j’ai assisté à une 1 heure de théatre KABUKI
    très particulier, statique!!!!
    bonne continuation…….. bises

    • On mange trois repas par jour Monique !! Mais comme on est très curieux de la cuisine des pays traversés, on partage sur le blog ! Nous ne sommes pas surpris de voir que le Japon t’a plu ! Très bonne idée cette visite avec des guides bénévoles, on doit en apprendre beaucoup sur la vie quotidienne. Bises

  5. Noémie magnifique ton tatouage au henné !

    Sympa cette rencontre (j’avais déjà vu les photos sur fb d’ailleurs) ! et sympa d’avoir été invité !
    Vraiment un beau moment de partage je trouve ! ça a dû être super pour vous !

    Superbe photo de l’orage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s