Angkor à vélo – 1ère partie

Dimanche 20 Octobre 2013

Pourquoi avoir décidé de visiter Angkor à vélo et non en tuk-tuk ? Si le coût de location du vélo a été un argument de poids, nous avons surtout choisi cette option pour aller plus lentement, découvrir les temples petit à petit au détour d’un virage et aussi faire une activité physique !

Le premier jour, nous pédalons une petite heure en direction du Banteay Kdei. La route est très, très agréable. Elle est plate et en bon état et la forêt qui nous entoure nous apporte un peu de fraîcheur. Comme la veille, nous sommes presque seuls dans ce temple. Mais où sont donc passés les autres touristes ?!!

CIMGP9661_2_3_4_5 CIMGP9654_5_6_7_8CIMGP9624_5_6_7_8 CIMGP9609_10_11_12 CIMGP9586Une fois de plus, nous sommes séduits par l’architecture de ce nouveau temple. Ce qui nous plait particulièrement ce sont les représentations d’apsaras qui, dans la mythologie hindoue, sont les danseuses divertissant les dieux. Elles symbolisent les plaisirs des sens et de l’esprit. Pas évident de les imiter !

CIMGP9594 CIMGP9590 CIMGP9587CIMGP9639 CIMGP9641 CIMGP9631CIMGP9619_20_21_22_23Nous sommes tellement séduits par ce temple et ses sculptures que nous nous laisserons tenter par l’achat d’une statue en bois représentant une apsara. Le hic, c’est qu’elle est plutôt imposante et que nous sommes très limités en poids et en volume ! Le vendeur de souvenirs nous a bien amusés car, nous voyant hésiter, il baissait, baissait le prix mais ce qui nous importait nous n’était pas tant le prix de la statue que son transport ! Finalement, nous avons craqué…

La question des souvenirs est une réelle problématique pour nous. Bien sûr, les photos de Loïc resteront sans aucun doute la plus belle trace de notre voyage. Le blog est aussi un très bon élément pour se remémorer les événements. Mais malgré tout, nous sommes attachés aux souvenirs matériels. Envoyer les souvenirs par la poste se révèle être une solution très coûteuse (50€ pour trois kilos pour notre premier colis). Nous devons donc nous restreindre et ce n’est pas toujours facile ! A Angkor, la plupart des vendeurs de cartes postales et petits souvenirs sont des enfants âgés de moins de dix ans. Ils maîtrisent toutes les ficelles du rabattage et cela nous gêne beaucoup. Nous nous refusons à leur acheter quoi que ce soit. Nous nous doutons bien que si des familles poussent leurs enfants à faire ces petits métiers, c’est qu’elles n’ont pas trop le choix mais tout de même : en achetant, nous entretenons le système. Beaucoup d’enfants réclament aussi des bonbons. Les touristes japonais et chinois s’amusent à leurs en lancer et les photographient en train de se bousculer pour les attraper. Ces scènes nous ont choqués… Si on ne peut pas ignorer la pauvreté au Cambodge, s’y retrouver confronté de cette façon déstabilise.

Au déjeuner, nous faisons la connaissance d’une sympathique famille française (et oui, ce sont les vacances de la Toussaint !) qui connaît déjà un peu le Cambodge et avec qui nous partageons nos impressions sur Angkor. Nous glanons un bon plan pour visiter un village flottant avant notre départ de Siem Reap !

CIMGP0290

Fanta letchi et bière locale… parfait pour nous désaltérer !

Nous enfourchons nos vélos pour passer l’après-midi dans l’un des temples les plus célèbres d’Angkor, le Ta Prohm. C’est le temple qui est enfoui dans la jungle !

CIMGP9684_5_6_7_8Stitched PanoramaLe Ta Prohm est envahi de fromagers, ces immenses arbres aux racines spectaculaires. Les arbres détruisent peu à peu le temple et si l’on coupait l’arbre, les pierres s’écrouleraient ! Ah oui, nous avons trouvé les autres touristes ! Ils sont au Ta Prohm !! Loïc réussit de façon admirable à les occulter de ses photos.

Stitched Panorama CIMGP9822 CIMGP9836_37_38_39_40 CIMGP9784 CIMGP9736_7_8 CIMGP9722Comme la veille, une grosse averse nous pousse à nous abriter à l’intérieur du temple. Ces pluies tropicales sont vraiment fortes ! On est rincés en quelques secondes ! Heureusement que nous avons nos ponchos estampillés « semi-marathon de Paris » pour continuer la visite lorsque la pluie se calme un peu (ainsi, nous sommes vite catalogués « Français sportifs », ce qui plaît beaucoup à Noémie qui ne connaît du semi-marathon de Paris que la ligne de départ et d’arrivée d’où elle encourage Loïc et lui garde ses affaires…).

CIMGP9850Nous n’imaginions pas le Ta Prohm si grand. Nous nous amusons à nous perdre dans des couloirs accessibles après avoir escaladé des pierres écroulées.

CIMGP9742_3_4CIMGP9747CIMGP9788CIMGP9793_4_5_6_7CIMGP9798_799_800_801_802CIMGP9821CIMGP9854CIMGP9702_3_4_5_6  Stitched PanoramaCIMGP9666_67_68_69_70

L’une des entrées du temple.

CIMGP9673Fidèles à notre nouveau rituel, nos achevons notre journée à Angkor Vat en profitant du coucher de soleil sur le temple tout en dégustant du riz gluant cuit dans du bambou et des ananas. Heureusement que nous avons loué des vélos avec lumière (éclair de lucidité) car nous devons parcourir les 10km jusqu’à Siem Reap dans la nuit noire !

CIMGP9905_6_7_8_9CIMGP9920De retour en ville, nous nous retrouvons un peu par hasard au restaurant d’une guest house fréquenté quasi-exclusivement par des Japonais. Nous passons donc notre soirée en compagnie de trois Japonais anglophones (oui, oui, ça existe !) à échanger nos impressions sur ce fabuleux pays et à leur parler de la France. Loïc a eu la bonne idée à Roissy d’acheter une carte postale représentant les grands monuments parisiens et elle est très utile pour lier des conversations avec les locaux ou d’autres voyageurs étrangers qui ne connaissent pas la capitale française.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Angkor à vélo – 1ère partie »

  1. Les photos sont incroyablement belles!!
    Gros bisous à tous les deux, et bon séjour en Indonésie à l’heure où je vous écris!

  2. Que c’est beau !!! et ces arbres qui tiennent les temples sont impressionnants !
    C’est vraiment d’une beauté saisissante ces temples d’Angkor !
    Merci pour ces belles photos !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s