Hô Chi Minh Ville – Bilan du Vietnam

Lundi 14 et mardi 15 octobre 2013

Dernière étape de notre périple de 21 jours au Vietnam, Hô Chi Minh Ville est une grande ville de plus de sept millions d’habitants à la physionomie très différente d’Hanoi. Elle nous semble plus moderne, plus impersonnelle aussi.

CIMGP9165Il ne reste pas grand chose de l’ancienne Saigon, capitale de la colonie française de Cochinchine pendant près d’un siècle. Les noms de rue ont tous été rebaptisés et seuls quelques noms français ont été gardés : Pasteur, Calmette et Yersin notamment. Si le premier n’est plus à présenter, il est intéressant de constater que les deux autres, illustres inconnus pour quasiment tout le monde en France (sauf si vous êtes médecin, pharmacien ou très cultivé), sont connus par tous les Vietnamiens. Albert Calmette a mis au point le vaccin contre la tuberculose avec Camille Guérin (leurs initiales correspondent aux lettres C et G du vaccin BCG). C’est le fondateur de l’institut Pasteur de Saïgon. Autre disciple de Pasteur et ami de Calmette, Alexandre Yersin a découvert le bacille de la peste et a mis au point des sérums anti-pesteux. Il a passé l’essentiel de sa vie à Nha Trang, sur la côte vietnamienne, menant une vie d’aventurier. (Noémie vient de lire sa biographie écrite par Patrick Deville, « Peste et Choléra », et vous la conseille vivement !). Aujourd’hui, à l’exception de quelques anciens monuments du centre, la ville est bétonnée d’immeubles plutôt laids. Ce n’est pas un coup de cœur pour nous mais certains éléments de sa visite auront retenu notre attention.

CIMGP9151

Notre balade dans le quartier historique nous a donné un petit aperçu du visage de la ville à l’époque où elle était française. On n’a d’ailleurs pas résisté bien longtemps en tombant nez à nez avec une boulangerie !

CIMGP9082 CIMGP9084

L’opéra, construit en 1897, nous semble tout droit parachuté d’une ville française. Les hôtels Continental et Caravelle pourraient très bien être situés à Paris ! C’est d’ailleurs la seule fois de notre séjour au Vietnam que nous verrons des boutiques de luxe occidentales. L’ancien hôtel de ville, datant du début du XXe siècle, abrite aujourd’hui le siège du Comité du peuple. Sa façade est d’inspiration Renaissance.

CIMGP9079 CIMGP9077 CIMGP9076 CIMGP9080

C’est à la poste centrale, dessinée par Gustave Eiffel lui-même, que nous écrirons quelques cartes postales. L’architecture de ce bâtiment est superbe ! Des cartes anciennes ornent les murs et les vieilles cabines téléphoniques ont été conservées, cachant des distributeurs automatiques.

CIMGP9110 Stitched Panorama

Sur la même place, la cathédrale Notre-Dame nous transporte dans le Sud-Ouest : elle a été bâtie en pierres de Toulouse !

CIMGP9114 CIMGP9121

Après cette balade très sympathique, nous mangeons un sandwich « baguette-omelette » (un classique pour nous au Vietnam, plutôt avalé au petit-déjeuner d’habitude) avant de changer d’ambiance.

CIMGP9117CIMGP9123 CIMGP9130 CIMGP9134Nous nous rendons en effet au musée des Souvenirs de guerre qui évoque de manière brutale et sans équivoque les crimes de guerre américains au Vietnam. Nous basculons dans l’horreur avec les photos des combats prises par les agences de presse. La guerre du Vietnam a en effet été la première guerre suivie par des reporters de guerre et leurs instantanés ont figé les atrocités des combats.

CIMGP9149

CIMGP9135 CIMGP9136Les armes chimiques telles que le napalm, l’agent orange ou encore la dioxine ont détruit des régions entières et ont surtout causé des dégâts irréversibles chez des milliers de personnes pour plusieurs générations. Ces produits hautement toxiques ont en effet entraîné des modifications de l’ADN et de nombreux bébés naissent encore aujourd’hui avec des malformations ou des maladies mentales. Toutes ces images prennent aux tripes. Nous sommes très mal à l’aise face à ce que nous voyons et nous sortons du musée avec la nausée.

CIMGP9140

CIMGP9138

CIMGP9141 CIMGP9143 CIMGP9142Après la visite d’Hiroshima en août et celle-ci à présent, notre voyage est l’occasion pour nous de plonger dans les pans sombres de l’histoire de manière frontale.

CIMGP9144

A nos yeux, il ne semble pas nécessaire de rester plus d’une journée à Hô Chi Minh Ville. Nous partons donc pour une agence de voyage afin de réserver un bus pour le Cambodge. C’est l’occasion pour nous de découvrir le quartier « routard » de la ville (nous logeons dans un quartier résidentiel) et nous nous sentons en décalage avec l’ambiance du lieu, synonyme de « massage », de fête et de beuveries.

CIMGP9157

Bilan du Vietnam

Si la Chine nous avait laissés circonspects, le Vietnam nous a enchantés ! Vu de notre lointaine France, le Vietnam ne semble pas un si grand pays. Il faut dire qu’avec un voisin septentrional aussi imposant que la Chine, il apparaît bien plus petit sur la carte qu’il n’est en réalité ! Il y a pourtant près de deux mille kilomètres entre Bac Ha et le delta du Mékong et les régions offrent donc une grande diversité de paysages et d’activités.

Nous n’avons pas du tout souffert de la chaleur au Vietnam, sans doute à cause de l’influence maritime qui rend l’atmosphère moins étouffante ? Le climat est très agréable et invite à la détente. Le Vietnam étant ouvert au tourisme depuis plusieurs années, il est facile d’y voyager seul. De fait, nous y étions plus à l’aise qu’en Chine, surtout Noémie qui avait eu un peu de mal à se débrouiller en Chine. Nous avons vraiment pris nos marques dans notre organisation quotidienne au Vietnam, après un mois de voyage « routard » (nous occultons volontairement le Japon car tout y était préparé d’avance). Trouver une chambre, gérer les transports, planifier la prochaine étape… telles sont les problématiques quotidiennes que nous résolvons de plus en plus facilement. Noémie, tant stressée par les transports au Japon et en Chine, est désormais bien plus détendue ! Loïc est devenu le roi du marchandage et nous a fait bénéficier de ristournes conséquentes !

Nous avons été charmés par la chaleur humaine des Vietnamiens, toujours souriants et sympathiques. La nourriture est exquise, très variée et savoureuse. Les plats sont toujours un savant équilibre entre le chaud et le froid, le cuit et le cru, le croustillant et le moelleux. De nombreuses herbes fraîches, de la sauce nuoc mâm, du citron, des pousses de soja, des cacahuètes, du piment… rehaussent les saveurs. Le voyage au Vietnam ne peut se dissocier de la gastronomie !

CIMGP9155Allons faire un tour au Cambodge, pays qui nous semble de prime abord proche du Vietnam mais qui recèle à coup sûr de grandes richesses !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Hô Chi Minh Ville – Bilan du Vietnam »

  1. Ça doit vraiment être étrange au début de voir des bâtiments de type français dans un pays asiatique ! Mais ça a son charme !

  2. Les images du musée sont terribles …
    Effectivement la ville a l’air peu chaleureuse dans les images de rue, à part les vieux monuments bien sûr.
    en tout cas le bilan du Vietnam est vraiment très positif ! ça donne envie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s