Le delta du Mékong

Samedi 12 et dimanche 13 octobre 2013

Hoi An – Hô Chi Minh Ville en train : 26 heures.

Hoi An – Hô Chin Minh Ville en avion : 1 heure, 5€ de plus par personne.

Le calcul est vite fait : nous prenons l’avion ! Petite déconvenue à l’aéroport de Danang lorsqu’on s’aperçoit que notre avion a été annulé au dernier moment mais on ne s’en sort pas trop mal car il y a un autre vol 30 minutes plus tôt avec une autre compagnie. Nous avons juste le temps de nous faire rembourser nos billets et d’en racheter, ouf ! Mais ce changement de dernière minute nous coûtera un peu plus cher, dommage…

Arrivés à Hô Chi Minh Ville, nous enchaînons les bus pour la gare routière. Nous visiterons l’ancienne Saigon dans quelques jours. En attendant, nous voulons voir le delta du Mékong ! Ce fleuve mythique, l’un des plus grands du monde, prend sa source au Tibet, traverse la Chine sur 4500 km, le Myanmar (Birmanie), sépare la Thaïlande du Laos, arrose le Cambodge et se jette dans la mer de Chine au Sud du Vietnam, formant un grand delta fertile. Il s’agit donc d’une région très peuplée, riche en cultures agricoles telles que le riz ou les fruits.

Nous arrivons à Can Tho dans l’après-midi. C’est la plus grande ville de la région et l’une des portes d’entrée pour découvrir les canaux et cours d’eau qui constituent le delta du Mékong. Nous avons pour projet de faire un long tour en bateau et il faut donc négocier l’itinéraire et le temps de trajet avec les nombreux rabatteurs qui proposent l’activité. Nous n’hésitons pas à faire jouer la concurrence ! Finalement, nous avons rendez-vous à 5 heures du matin le lendemain avec notre pilote. Le réveil n’est pas facile ! Il fait encore nuit lorsque nous atteignons l’embarcadère. Nous nous installons dans notre petit bateau et mangeons quelques unes des petites bananes apportées par notre pilote. Petit à petit, le jour se lève et nous découvrons, enchantés, la vie aux abords du beau Mékong. Le ciel se pare de couleurs rosées et orangées avant de dévoiler un splendide bleu qui ne nous quittera pas de la matinée. Dans un premier temps, les rives du fleuve sont bâties de nombreuses maisons qui s’apparentent plus à des cabanes en tôle. Elles sont pour la plupart ouvertes sur le fleuve et l’on peut voir les gens s’affairer chez eux à faire la cuisine, la lessive, se laver les dents…

CIMGP9013 CIMGP9021 CIMGP9022

Au bout d’une heure de navigation, nous arrivons en vue du marché flottant de Cai Rang. La circulation ayant longtemps été limitée aux seuls bateaux, les habitants de la région se retrouvaient directement sur le fleuve pour commercer. Aujourd’hui, avec la construction des routes, les marchés flottants sont moins nombreux et ceux qui subsistent deviennent plus petits d’année en année. Contrairement à ce que nous imaginions, les bateaux sont plutôt imposants. Pour connaître la marchandise transportée, il suffit de regarder le mât planté à la proue : ici des ananas, là des tubercules, plus loin des oranges… Les marchands ici sont des vendeurs en gros et d’autres commerçants venus en petite barque viennent s’approvisionner chez eux.

CIMGP8712 CIMGP8716 CIMGP8724 CIMGP8706 CIMGP8726 CIMGP8735 CIMGP8731 CIMGP8739 CIMGP8741 CIMGP8749 CIMGP8756 CIMGP8961 CIMGP8982 CIMGP8993

Notre petit bateau se dirige ensuite vers un des nombreux canaux reliés au Mékong. Il s’arrête à une petite manufacture et on se demande bien ce que l’on va faire là ! Il s’agit en fait d’une fabrique de nouilles de riz ! Nous assistons avec curiosité aux différentes étapes de cette petite industrie : comment passer de grains de riz à une nouille ?! Le riz est tout d’abord broyé avec de l’eau. Le liquide qui sort de la machine ressemble au lait de coco. Ce « lait » est ensuite cuit à la vapeur en forme de crêpe. Cette dernière est posée sur une natte en bambou où elle séchera pendant plusieurs jours au soleil. Enfin, deux ouvrières transforment les crêpes sèches en nouilles : l’une passe les crêpes dans une machine qui les découpe et l’autre les réceptionne. Dernier maillon de la chaîne, un ouvrier les emballe dans des colis en papier. C’est très intéressant !

CIMGP8758 cIMGP8768 CIMGP8762 CIMGP8772 CIMGP8780 CIMGP8782

Nous remontons sur notre petit bateau pour aller découvrir un deuxième marché flottant, celui de Phong Dien. Là, nous découvrons un marché tel que nous les avions imaginé avec des petites embarcations sans moteur agglutinées les unes aux autres. Notre pilote se faufile à la rame entre les bateaux. Nous nous régalons d’un ananas fraîchement coupé devant nous en observant les différents marchands. Les bateaux ne sont pas statiques et se déplacent de l’un à l’autre. Soudain, nous entendons des cris comme une dispute et tout le marché se fige pour regarder en direction des bateaux d’où vient l’altercation. Deux marchandes sont en train de s’invectiver et si l’on ne comprend rien à ce qu’elles se disent, le ton employé est très explicite ! Pour les séparer, le mari de l’une d’entre elle a vite pris ses rames pour éloigner son bateau de l’autre ! C’était très drôle!

CIMGP8823 CIMGP8819 CIMGP8830 CIMGP8825 CIMGP8827 CIMGP8831 CIMGP8837 CIMGP8835 CIMGP8838 CIMGP8847 CIMGP8876

Au retour, notre bateau emprunte un petit canal très agréable. Les couleurs du paysage sont particulièrement belles : le marron de l’eau s’accorde aux verts de la végétation. Nous croisons beaucoup d’embarcations qui nous saluent systématiquement et on se fait même offrir des fruits !

CIMGP8897 CIMGP8893 CIMGP8928 CIMGP8931

Nouvel arrêt, cette fois-ci pour découvrir une plantation de fruits. Nous descendons du bateau qui nous attendra quelques centaines de mètres plus loin. Nous longeons les bananiers, papayers, manguiers avec gourmandise ! Pour retrouver notre embarcation, il faut traverser un pont bien rudimentaire, construit en bambou. C’était un peu délicat mais nous nous en sommes sorti sans tomber à l’eau !!

CIMGP8917 CIMGP8921 CIMGP8908

Nous rentrons bien fatigués à Can Tho après une balade de près de huit heures. Cette journée nous a énormément plu. Décidément, chaque étape vietnamienne est riche en belles surprises !

CIMGP9009 CIMGP9005 CIMGP8998

Pour dîner, nous avons repéré la veille une petite place où viennent s’installer des marchands ambulants. C’est un peu le « drive » de la ville car des dizaines de scooters s’y arrêtent pour chercher leur repas. Les plats sont très variés !

CIMGP9065

CIMGP8691
Barquette de riz avec poulet,  saucisse chinoise, pousses de soja, œufs de caille…
CIMGP8685

« pizza » au BBQ : galette de riz, viande hachée, œuf, oignons,… très croustillant !

CIMGP8687

CIMGP9049 CIMGP9055 CIMGP9059