Pékin

Du lundi 2 septembre au jeudi 5 septembre 2013

Quelle sensation étrange à l’aéroport de Tokyo que de se diriger vers les portes d’embarquement du vol à destination de Beijing (Pékin) plutôt que vers celles menant à l’avion à destination de Paris ! En plus, cette journée coïncide avec la rentrée scolaire en France. On réalise que les vacances sont finies et que le Japon n’était que le début d’un long périple.

CIMGP5815Pékin a de suite été un choc culturel pour nous. On avait beau s’y être préparé, on ne peut en saisir la mesure qu’en y mettant les pieds. De suite, le contraste avec le Japon nous saute aux yeux : les gens se bousculent pour monter dans le bus, hurlent au téléphone, crachent par terre, le sol est sale et il faut avoir l’estomac bien accroché dans le bus. En fait, les Chinois sont comme les Français. Mais alors, il est où ce choc culturel ?! Et bien, on l’a ressenti en nous dirigeant vers notre auberge de jeunesse. D’abord le bus s’arrête au bord du périphérique. Oui, vous avez bien lu périphérique, comme à Paris. Imaginez un bus s’arrêter près de la Porte de Clignancourt au bord du périph’ et vous aurez un petit aperçu de ce que nous avons vécu… Ensuite la Red Lantern House où nous allons passer les prochains jours est située en plein dans les hutongs, de très anciens quartiers populaires de Pékin. Ils sont constitués de maisons à cour carrée bordant des ruelles où tentent de circuler voitures, scooters, vélo, mobylettes à remorques. Il faut être aux aguets des klaxons si on ne veut pas se faire rentrer dedans ! Autour de nous, on trouve des petits marchands de fruits et légumes qui étalent leurs stand par terre ou vendent directement depuis leur remorques, des réparateurs de vélo, des stands de cuisine de rue (galettes, brochettes…), des gamins jouent…etc Comme les maisons sont souvent minuscules, les gens vivent dans la rue et leur porte est constamment ouverte. Le linge sèche dehors, les gens mangent assis par terre devant leur porte, d’autres jouent aux cartes et certains, en slip, se lavent.

CIMGP5996 CIMGP5997

Enfin, le coût de la vie a été quelque peu déroutant dans les premiers temps. Là encore, on savait que notre budget quotidien allait être beaucoup beaucoup moins important qu’au Japon mais tout de même, ça fait drôle de payer 10 centimes d’euros le trajet en bus, 2 à 3 euros le repas copieux pour deux, 15 euros la chambre…

A Pékin, le rythme de notre voyage s’est modifié. Il était évident que nous ne pourrions pas continuer longtemps à enchaîner les visites comme au Japon ! Nous nous serions écroulés de fatigue rapidement ! De fait, il y aura désormais moins de messages par pays sur ce blog. Nous avons grossièrement défini un itinéraire pour la Chine mais nous avons prévu de l’affiner au fur et à mesure au gré de nos envies. Nous avons donc juste réservé un hébergement à Pékin histoire d’avoir un point de chute et parce que c’est obligatoire pour le visa mais après, c’est l’inconnu. Finis aussi les beaux hôtels standardisés. Désormais, nous logerons en auberge de jeunesse en chambre double avec sanitaires communs la plupart du temps.

CIMGP5613

1er repas chinois dans la rue… une valeur sûre !

Lors de nos trois jours à Pékin, nous avons pu découvrir divers monuments phares de la ville comme le Temple du Ciel, à l’architecture intéressante. Sa forme ronde, représentant le ciel, s’inscrit dans une place carrée, la terre. Tout ici est multiple de 9, chiffre sacré : le nombre de marches des escaliers, les dalles au sol… etc Ce temple n’a plus vocation religieuse. Il servait en fait à l’époque impérial de lieu de culte réservé à l’empereur. Il y venait une fois par an pour une grande cérémonie afin de favoriser d’abondantes récoltes.

CIMGP5699 CIMGP5696 CIMGP5684 CIMGP5681 Stitched PanoramaLa Cité Interdite, immense ensemble palatial situé au centre de la ville s’étend sur plusieurs centaines d’hectares. La résidence impériale tire son nom du fait que quiconque y entrait sans autorisation était tué sur le champ. Les bâtiments se succèdent aux autres, très similaires entre eux. Les centaines de Chinois qui les visitent en groupe sont très vite exaspérants (leurs guides adorent hurler dans leurs micros). On ne ressent pas vraiment d’admiration et de fascination pour ce lieu. En plus, la pluie nous surprend, nous obligeant à nous dépêcher d’achever la visite (grosse erreur de débutant : nous n’avons emmené ni veste imperméable, ni poncho, ni parapluie !).

CIMGP5755 CIMGP5757 CIMGP5747 CIMGP5742 Stitched PanoramaLe temple du Lama nous séduira beaucoup plus. Il s’agit d’un ancien palais transformé en temple bouddhique lorsque le prince qui y résidait est devenu empereur. Son architecture est moins froide à nos yeux que celle de la Cité Interdite. Surtout, il abrite une immense statue de Bouddha en bois haute de 18 mètres !

CIMGP5763

Les pélerins achètent des poignées d’encens vendues en dehors du temple et ne les allument même pas !?

CIMGP5761 CIMGP5766 CIMGP5767 CIMGP5776 CIMGP5779 CIMGP5780_1_2Autre lieu mythique de Pékin : la place Tianenmen face à laquelle trône l’imposant portrait de Mao. Le site est extrêmement sécurisé par l’armée. Les sacs doivent être passés aux rayons X (comme à chaque station de métro d’ailleurs) et les Chinois sont fouillés (les touristes étrangers circulent librement). La place Tianenmen est longée d’une grande artère et des bâtiments à l’architecture communiste l’entourent. C’est un lieu froid et austère.

CIMGP5824 CIMGP5810 CIMGP5799 CIMGP5819 CIMGP5823Enfin, nous avons passé une journée au Palais d’été qui, comme son nom l’indique, servait de résidence à la famille impériale pendant les mois de forte chaleur. Il s’agit surtout d’un immense parc entourant un lac. Le lieu est propice à la détente et il est prisé par les locaux qui viennent y danser, chanter, faire de la gym, pêcher ou tout simplement se balader à pied ou en bateau. Nous avons beaucoup apprécié nous balader dans ce lieu, à l’écart de l’agitation urbaine.

CIMGP5856_57_58_59_60 CIMGP5842 CIMGP5872 CIMGP5876 Stitched Panorama CIMGP5900_1_2 CIMGP5930_1_3 Stitched Panorama CIMGP5940_1_2_3_4 CIMGP5956 CIMGP5958 CIMGP5963 CIMGP5985_6_7_8_9 CIMGP5990 CIMGP5966Pékin est une ville un peu oppressante par sa foule, sa circulation et sa pollution. Elle est constamment enveloppée d’un nuage grisâtre qui masque le soleil et l’air pique la gorge et le nez. Les immeubles récents et modernes ainsi que la modernité du métro contrastent avec la pauvreté de certains quartiers et d’une grande partie de la population.

Pendant ces premiers jours, nous avons commencé à découvrir la richesse et la variété de la gastronomie chinoise avec des plats bons et copieux mais un peu gras, à l’exception de tout ce qui est cuit à la vapeur.

Pékin a été pour nous l’occasion de faire deux belles rencontres à notre auberge de jeunesse. Nous y retrouvions en effet tous les soirs Vanessa la Bretonne et Ishbel la Néo-Zélandaise et nous avons eu avec elles des échanges passionnants, tant sur la Chine que sur nos diverses expériences personnelles. Vanessa a eu le cran de partir seule 10 jours à Pékin et nous racontait ses découvertes du jour tandis qu’Ishbel, parlant le Chinois couramment, commençait un stage de quatre mois. Grâce à elle, passer commande dans les restaurants devenait nettement plus aisé ! Nous devrons la retrouver chez elle, à Wellington en janvier.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Pékin »

  1. Vos photos sont absolument magnifiques : très bon appareil, sans doute, mais aux mains d’excellents photographes, sans conteste …

    • Tout le mérite revient à Loïc, le photographe du couple ! Noémie est « l’assistante photo » en charge du mini trépied et de l’appareil lorsque Loïc change de filtre ou d’objectif 😉 Mais elle commence à avoir l’œil car elle repère parfois de jolis angles !

  2. Effectivement la 1ère photo est bien différente de celles du Japon !
    Mais les suivantes sont magnifiques ! quelle beauté ces temples !

  3. Magnifique! Ca me rappelle plein de souvenirs… j’avais vu pour ma part Pekin, la grande muraille, et le reste en hiver, sous la neige! Au palais d’été, le lac étant gelé, on l’avait traversé à pied.
    C’est chouette de vous suivre, ça me fait remonté des tas de souvenirs. J’ai hâte de vous rencontrer à JKT!

    • Ce devait être superbe sous la neige ! Nous aussi on a hâte de te rencontrer et d’échanger sur nos voyages respectifs et sur ton expérience d’enseignante à l’étranger !

      • Ah mais j’ai honte: une telle faute! « ça me fait remonter »… pfff Il faut que j’arrête d’écrire des commentaires tard le soir, moi! Et que je dorme, malgré les moustiques… Enfin que cela ne vous empêche pas de venir, hein!

  4. Ça fait plaisir de vous lire à nouveau! Tu sais, moi aussi c’est de voir vos photos de Pékin qui me fait réaliser que vous n’étiez pas simplement en vacances au Japon! Merci en tout cas pour ces récits et ces belles photos, on aurait presque l’impression d’être avec vous. Plein de bises et surtout…. enjoy!!

  5. Bravo pour ce blog! Très réussi et qui donne faim! Ca donne aussi vraiment envie d’aller au Japon! Je vous enverrai un mail pour vous raconter la fin de mon séjour à Pékin. Depuis, je suis bien revenue en France où j’ai digéré le séjour à Pékin, repris le rythme et contente de retrouver mon chéri.

    Profitez bien de votre voyage et je suis votre blog maintenant!

    Des bises de Bretagne!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s