Kyoto – Jours 4 & 5

Samedi 17 août 2013

Le quartier d’Arashiyama, à l’Ouest de Kyoto, a des airs de campagne. Sa bambouseraie y est pour beaucoup. Sur plusieurs hectares une forêt de bambous offre en effet une ombre rafraîchissante au promeneur. C’est la première fois que l’on voit autant de bambous si hauts ! Se balader dans ce lieu nous plait beaucoup. On déplore juste le fait qu’on ne puisse pas s’aventurer hors du chemin clôturé.

CIMGP4521 CIMGP4512 CIMGP4510 CIMGP4515_6_7_8_9

A proximité de la bambouseraie se trouve le temple Tenryu-ji. La légende raconte qu’au XIVe siècle, un général rebelle a tué l’empereur Go-Daigo. Mais l’empereur se serait réincarné en un dragon sortant de la rivière. Pour expier sa faute, le général construisit ce temple sur les ruines de la résidence de l’empereur. Le Tenryu-ji nous a surtout intéressé pour son parc et son bel étang rempli de grosses carpes koï. Là encore, le zen est mis à l’honneur par la disposition des rochers, des arbres ou encore de ses graviers soigneusement ratissés.

Stitched Panorama CIMGP4528 CIMGP4539 CIMGP4543 CIMGP4567

Vers 14h30, petite déconvenue car nous ne trouvons rien qui ne nous convienne pour déjeuner alors que nous avons très faim. On se contente des bananes restées du petit déjeuner et on décide de rentrer à notre hôtel pour se reposer et manger un petit poisson bien chaud (voir « Kyoto – Jour 3 »). Pas de visite au programme cet après-midi : on a besoin d’un petit break dans ce rythme assez frénétique. D’autant plus qu’on est vraiment très fatigués par la chaleur, à Kyoto encore plus qu’ailleurs. On le répète beaucoup mais 40°C et un très fort taux d’humidité, c’est pas simple à supporter lorsqu’on marche environ 15 km par jour (on a le podomètre dans le sac à dos !). Si la chaleur nous fait souffrir, les Japonais ont la chance d’y être habitués. Les femmes notamment se protègent la peau du soleil (le bronzage n’est pas du tout à la mode ici) avec des collants noirs, des manchons sur les bras et des ombrelles. Pour survivre, le pauvre touriste en proie à la déshydratation peut compter sur les multiples distributeurs de boissons fraîches installés à tous les coins de rue.

P1100787

C’est donc tout requinqués qu’on part dîner et on a très très faim !! Une banane et un chausson ça ne cale pas beaucoup… Donc ce soir on se fait plaisir en allant dans un resto qu’on a repéré en arrivant à Kyoto et devant lequel on passe tous les soirs en descendant du bus : un resto où les sushis défilent sur un tapis roulant et on prend tout ce qu’on a envie ! Le rêve pour nous qui adorons ça ! Comme il y avait toujours la queue, on n’avait pas pu y aller jusque là, mais ce soir on s’y prend tôt. On a vite rebaptisé cet endroit le « petit train de sushis ».

CIMGP4590Alors, comment fonctionne le petit train de sushis ? Et bien c’est très simple : chaque assiette coûte 137 yens, soit 1€ environ. Il y a deux couleurs d’assiettes selon si l’on veut des sushis avec ou sans wasabi. Pour se désaltérer, du thé vert est distribué à volonté par des robinets situés devant soi. Au centre, les cuisiniers découpent le poisson et complètent le « petit train » au fur et à mesure. Si l’on veut des sushis en particulier qui ne sont plus disponibles, il suffit de demander. Quand on est rassasié, on appelle la serveuse qui vient comptabiliser nos assiettes. Ce soir, nous avons dîné pour 2330 yens, soit environ 18€ pour deux personnes. On a pu goûter à de nombreux sushis nouveaux pour nous (au poulpe par exemple) et redécouvrir des classiques (les makis sont énormes ici !). Les restos de sushis sont donc beaucoup plus chers que ceux où l’on mange du riz avec de la viande ou des bols de soupe (7/8 € pour deux) mais cela reste raisonnable. Bien sûr, il y a aussi des restaurants de sushis « de luxe » qui coûtent beaucoup beaucoup plus chers.

CIMGP4600 CIMGP4606 CIMGP4605 CIMGP4604CIMGP4601 CIMGP4611

En rentrant, Loïc décide de se balader au bord de la rivière, dans le quartier de Potocho, officiellement pour goûter un mets repéré la veille, officieusement pour espérer voir une geisha… A l’échoppe où sont cuites les petites boules de pâte fourrées au poulpe il engage la conversation avec le cuisinier qui lui en offre une. Alors qu’il commence à la manger, il entend le claquement reconnaissable des tongs en bois sur le pavé accompagné d’un bruit de grelots. Une geisha passe juste devant lui sous les lumières des lanternes de la ruelles. Elle est aussi impressionnante que sa tenue est élégante et soignée! Mais comme il a les mains prises par ses baguettes et son assiette, impossible pour lui de la photographier. Le temps d’avaler la boulette et de remercier le cuisinier, la voilà disparue… Petite précision concernant les geishas : contrairement à une idée reçue fort répandue, ce ne sont pas des prostituées mais des femmes cultivées qui animent les soirées de leur conversation, danse, chant ou jouent de la musique traditionnelle. Elles sont l’un des symboles du Japon mais sont de moins en moins nombreuses aujourd’hui (une bonne centaine).

CIMGP4621

Dimanche 18 août 2013

Pour notre dernière journée à Kyoto, nous tenions à visiter le célèbre château Nijo, construit par le shogun Tokugawa au XVIe siècle. Il est immense ! Intégralement construit en bois, il faut se déchausser pour y entrer. Les grandes pièces au sol de tatamis se succèdent les unes aux autres. Nous les admirons des corridors qui les entourent. Les murs et les plafonds sont délicatement peints. La majorité des pièces est faite de salles de réception pour les assemblées militaires ou administratives. Dans certaines pièces, des mannequins en montrent le cérémonial. Tout en découvrant ce lieu, on pense aux châteaux européens construits à la même époque : que ces sociétés étaient différentes ! Le parc ne nous charme pas.

CIMGP4641 CIMGP4622

CIMGP4625 CIMGP4628 CIMGP4631 CIMGP4638 CIMGP4636Kyoto est la première ville dont nous avons exploré le marché. Bien sûr, nous y sommes allés à l’heure du déjeuner ! On y trouve beaucoup de poissons, d’algues de toutes formes et de toutes couleurs, du riz… mais peu de fruits et légumes frais. Des marchands proposent des petits beignets de poissons frits, d’autres des barquettes de brochettes, des omelettes… Les odeurs de sauce soja, de poisson fumé, de thé vert, de gâteau, de légume mariné et de friture se succèdent. Le choix est vaste !

CIMGP4207 CIMGP4203 CIMGP4204 CIMGP4210 CIMGP4211

CIMGP4646Dans la rue du marché se trouve un coutelier renommé de Kyoto. La coutellerie est érigée en art au Japon, notamment en ce qui concerne les couteaux destinés à couper le poisson. Il y a même une cérémonie religieuse une fois par an destinée à remercier les couteaux usagés ! Loïc a pris la décision de s’en offrir un. Il sera gravé à son nom en japonais.

CIMGP4652

En fin d’après-midi, après s’être reposés, nous allons nous balader dans le quartier de Gion, où l’on trouve de belles maisons traditionnelles en bois.

CIMGP4667 CIMGP4665 CIMGP4671

Ce soir, nous avons un rendez-vous ! En effet, nos amis Isma et Thomas sont en vacances au Japon en même temps que nous et par chance nous étions tous les quatre à Kyoto ce soir ! Ils viennent juste d’arriver et nous nous apprêtons à quitter la ville. On les retrouve à leur ryokan (auberge traditionnelle japonaise) avant d’aller dîner dans un restaurant où les plats sont cuits sur plaque chauffante (Teppan-yaki). C’était très très sympa de se voir et d’échanger nos impressions sur le Japon et surtout sur les habitudes des Japonais ! La soirée est passée trop vite et c’est après une petite balade du côté de la gare que nous nous quittons.

CIMGP4677isma thomas japon

Publicités

12 réflexions au sujet de « Kyoto – Jours 4 & 5 »

  1. Bonjour à vous 2 !
    Tous les jours je vais voir ma boite mail perso juste pour voir la suite de votre voyage…C’est de la folie …
    Je suis une fervente admiratrice de votre blog et à chaque fois que j’ai fini de lire votre article => je me dis vite vite le prochain !
    Le Japon m’attire de + en + grâce à votre œil et je vous en remercie vraiment, je ne pensais pas du tout que c’était aussi riche en visite et aussi beau.
    Bonne route à vous 2 !!!!

  2. Coucou! Quel plaisir de vous suivre dans votre périple, surtout lorsqu’il est narré par une si bonne conteuse :-)!! Merci pour ce dépaysement instructif et salvateur à quelques jours de la rentrée ! Bonne continuation à tous les 2. Des bisous. Amélie

    • Venant d’une prof de lettres, ce message me flatte beaucoup !! Bonne rentrée à toi, j’ai hâte que tu me racontes les péripéties du collège et surtout le nouveau cru de 3G ! Et j’espère que le ou la nouvel(le) occupant(e) de la salle 117 ne sera pas aussi sympa que moi 😉
      Bisous,
      Noémie

  3. votre voyage est aussi une expérience culinaire!!!
    cela me donne un avant gout de ce qui m’attend
    je confirme: supers commentaires et très belles photos
    Loic fait bien attention à ton couteau
    bises à tous 2

  4. Je viens de revenir de vacances et comme promis j’ai lu tout ce que tu avais écrit.
    Merci de nous faire voyager avec toi, je vais suivre régulièrement désormais.

  5. C’est super votre voyage, tres bien raconte….je me regale a chaque lecture!
    Loic j’espere que tu as eu une petite pensee pour moi en passant dans le quartier Gion qui porte mon nom! Bisous a vous et continuez de profiter!

  6. le japon , c’est un pays formidable! avec ses paysages naturelles et architecturales à couper le souffle, et la cuisine, je ne vous fait pas dire, j’envie vraiment nos vacanciers!En plus je réitere c’est très bien raconté!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s