Kyoto – Jour 3

Vendredi 16 août

La ville de Kyoto est l’une des rares villes à ne pas avoir été bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle possède donc de nombreux bâtiments préservés.CIMGP4416

Le Pavillon d’or (Kinkaku-ji) était la résidence du shogun Ashikaga à la fin du XIVe siècle. Le sentier de visite est agencé de telle façon que l’on découvre le pavillon face à l’étang dans lequel il se reflète majestueusement. Cette demeure est certes de taille modeste mais la délicatesse de l’agencement de ses différents éléments architecturaux (toits, étages) et surtout sa façade recouverte d’or pur laissent le visiteur sans voix. Nul besoin de bâtir d’immenses châteaux aux centaines de pièces comme en Europe pour magnifier le rang d’un haut personnage ! Nous profitons ainsi longuement de la splendeur du Pavillon d’or et de son immense jardin posé sur le flanc de la colline. CIMGP4418 CIMGP4434

Remarquez l’oiseau délicatement posé sur son toit : à votre avis de quel volatile s’agit-il ?! Ceux qui ont déjà visité le Pavillon d’or se taisent… et interdiction de faire des recherches sur Internet !

CIMGP4423

On décide ensuite de mettre à profit notre après-midi pour nous initier à la voie zen… Kyoto est en effet l’une des rares villes japonaises où l’on peut encore admirer des jardins zen. Il paraît que le temple Ryoan-ji possède l’un des plus beaux alors nous allons y jeter un œil.

CIMGP4449Ses jardins sont dessinés pour la pratique de la méditation. L’agencement des rochers et des graviers soigneusement ratissés sont censés être une description mentale de la méditation. Le jardin zen est généralement un rectangle fermé par un mur sur trois côtés, le quatrième donnant sur un corridor. Pour entrer dans le temple, il faut se déchausser (rappelons que beaucoup de bâtiments ici sont construits en bois et il est interdit de marcher sur le plancher avec ses chaussures). Puis on traverse plusieurs pièces pour arriver dans le corridor qui donne sur le fameux jardin. Face à nous : quinze rochers de tailles diverses et un « océan » de graviers ratissés (c’est le guide qui parle d’océan). On est un peu dubitatifs et on a du mal à retrouver la « calligraphie de notre esprit » et on ne voit pas trop pourquoi s’y attarder longuement (on ne doit pas être prêts pour la méditation). Nous avons toutefois un regain d’intérêt pour le jardin lorsqu’on lit que les rochers sont placés de telle façon que, quelle que soit notre position, on ne peut en voir que quatorze sur les quinze. On s’est bien sûr amusé à les compter mais on n’était pas trop d’accord sur le résultat !

CIMGP4443 CIMGP4451 CIMGP4456 CIMGP4448

Ce soir, les habitants de Kyoto fêtent le Daimonji. De grands kanji (les idéogrammes qui forment l’écriture japonaise) sont mis en place sur les collines environnant la ville. Ils sont formés de petites planchettes de bois qui seront embrasées à la nuit tombée. Cette fête a une symbolique religieuse. On a hésité sur le lieu d’où nous allions voir la fête (tous les kanji ne sont pas visibles du même endroit) et finalement on s’est décidé pour le quartier d’Arashiyama. Ici, des centaines de lanternes en papier sont déposées sur la rivière. Par cette action, les Japonais rendent hommage à leurs ancêtres et apaisent leurs âmes. Pendant deux heures, la foule regarde le courant les emporter vers l’aval, formant un décor très poétique. Ce défilé est accompagné de chants religieux rythmés par des clochettes.

CIMGP4463 CIMGP4462 CIMGP4465 CIMGP4466 CIMGP4474 CIMGP4476 CIMGP4490

En rentrant dans la rue animée de notre hôtel : changement d’ambiance ! On va faire un tour dans une immense salle de jeux vidéos. Whouaou, c’est impressionnant ! Partout des machines aux sons assourdissants, des musiques toutes plus déjantées les unes que les autres et des Japonais de tous âges qui sont agglutinés à ces jeux comme des zombies. Ils doivent perdre la notion du temps à coup sûr !

CIMGP4500CIMGP4589

Publicités

11 réflexions au sujet de « Kyoto – Jour 3 »

  1. Coucou Loic Marie virns de me redonner le lien que javais efface par erreur gros bisous on te suis jean luc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s