Tokyo – Jours 3 & 4

En sortant de l’hôtel en ce vendredi matin on est stoppé net par l’air chaud et moite qui nous enveloppe. Il fait encore plus chaud que la veille, on ne tiendra pas toute la journée ! Heureusement le métro est à deux pas et, ô joie, il est climatisé !

CIMGP3994S’il y a bien une chose du quotidien de Tokyo qui nous épate, c’est bien le métro. On l’a déjà dit, il est d’une propreté irréprochable. Surtout, il est d’un calme surprenant : les gens chuchotent et ils n’ont pas le droit de téléphoner. Alors pour compenser ils jouent sur leurs écrans ou envoient des sms. 9 personnes sur 10 sont rivées à l’écran, à profiter du wifi gratuit ! Pour se repérer entre les différentes lignes, pas besoin de maîtriser les idéogrammes japonais ou même de lire leur transcription en anglais. Chaque station est en effet repérable par un chiffre associé à une lettre correspondant à la ligne. Par exemple, notre hôtel est situé près de la station Tawaramachi sur la ligne Ginza, soit en G18. Quand on se repère sur le plan, on a un peu l’impression de jouer à une bataille navale : « Alors, pour aller en T09, il faut changer en G11 puis prendre la sortie B3 » ! Autre élément remarquable du métro : les wagons réservés aux femmes aux heures de pointe.

C_IMGP3915A l’Ouest de Tokyo, le quartier de Shibuya est l’expression même des clichés représentant la ville à l’étranger. On le retrouve même en photo dans nombre de manuels scolaires sur le thème des mégalopoles ! Ce quartier attire une foule hétéroclite qui se rue dans d’immenses centres commerciaux. Il ressemble beaucoup au quartier de Ginza qC_IMGP3916ue nous avions découverts de nuit la veille avec ses enseignes lumineuses omniprésentes. Si on vous dit que nous sommes très attirés par ces centres commerciaux, vous ne nous croirez pas. Et pourtant, nous y avons passé un temps non négligeable, non pas pour faire les boutiques mais pour prendre le frais… La rue Takeshita Dori est envahie par des centaines d’ados à la recherche du dernier vêtement à la mode ou du petit accessoire trop mignon à accrocher au téléphone portable. Les boutiques Barbie, Hello Kitty et Tamagotchi nous laissent dubitatifs. Les personnages y sont déclinés à l’infini en produits dérivés plus improbables les uns que les autres.

Direction ensuite l’immense sanctuaire Meiji Jingu, un havre de paix au coeur de la ville. Les centaines de milliers d’arbres plantés là il y a près de 100 ans sont devenus une petite forêt dont l’ombre est fort appréciable. L’entrée d’un sanctuaire est toujours matérialisée par la présence de torii, ces immenses portes à la physionomie si caractéristique. Ici, elles sont en bois de cyprès provenant de Taïwan.

C_IMGP3922Le sanctuaire Meiji Jingu abriterai les âmes de l’empereur Meiji et de l’impératrice Shoken. Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale et la défaite, le Japon est un empire autoritaire où l’empereur, divinisé, est le fondement de la nation.

C_IMGP3925

Offrandes de barils de Saké à l’empereur.

C_IMGP3952 C_IMGP3955 C_IMGP3940_38_39 C_IMGP3948Shinjuku, c’est le CBD (Central Business District) de Tokyo (vous avez droit à un petit cours de géographie grâce à nous, sympa non ?), c’est-à-dire le quartier où siègent les banques et les grandes entreprises. On y trouve aussi l’immense building du Gouvernement Métropolitain de Tokyo. La ville est candidate aux JO de 2020 et met le paquet pour convaincre le CIO. Alors qui d’Istanbul, Madrid ou Tokyo sera choisie ?! Réponse le 7 septembre…

C_IMGP3959

Une grande supportrice de la candidature de Tokyo !

C_IMGP3958On attend la tombée de la nuit en s’initiant à l’origami, avec plus ou moins de dextérité! Pour dîner, on tombe par hasard sur des petits camions qui vendent des brochettes et des ravioles (gyoza) que l’on peut manger au pied de l’immeuble sur des salons de jardin, c’est très agréable. Mais si on est là, c’est surtout pour admirer le quartier d’en haut, grâce à l’observatoire de la tour nord qui culmine à 202 m : que c’est beau toutes ces lumières ! Loïc fait preuve d’imagination pour faire des photos sans le reflet de la vitre en enveloppant son appareil dans son chapeau et on est plutôt content du résultat…

C_IMGP3964 C_IMGP3965 C_IMGP3969 C_IMGP3972Le lendemain, nous mettons le cap sur le Sud de la ville et le quartier de la Tokyo Tower, construite en 1958 sur le modèle de la Tour Eiffel. Elle culmine à 332,6 mètres de haut, soit 7,6 mètres de plus que la tour française. Elle a beau être plus haute, on ne la trouve pas pour autant plus belle, bien au contraire ! C’est plutôt une pâle copie, aux couleurs peu seyantes et surtout beaucoup plus imposante.

CIMGP3973CIMGP3974Tout près se trouve le grand temple Zojoji. Si son aspect extérieur est moins attrayant que celui des temples visités la veille, il vaut le détour pour sa somptueuse salle de prière. Surtout, on trouve dans son parc des milliers de petites statues d’enfants qui servent de support de prière aux familles ayant perdu un bébé. Cet endroit est très émouvant, surtout quand le vent s’engouffre dans les pales de tous ces petits moulins à vent.

CIMGP3978            CIMGP3981            CIMGP3979

CIMGP3986 CIMGP3989 CIMGP3991CIMGP3993Comme il fait terriblement chaud, on décide d’aller profiter de la fraicheur des jardins impériaux, situés dans l’hyper centre de Tokyo. La résidence de la famille impériale japonaise est une forteresse bien gardée par des douves et d’immenses murs de protection. Le site semble imprenable !

C_IMGP3909 C_IMGP3912 CIMGP3995 CIMGP4000Pour notre dernier soir à Tokyo, nous partons découvrir les lumières de la ville depuis le quartier d’Odaiba, construit sur un terre-plein dans la baie de Tokyo. C’est un endroit très moderne, dominé par l’imposante silhouette du pont Rainbow. Alors que nous sillonnons la ville en métro, on croise de plus en plus de femmes vêtues de yukata – ce que nous appelons communément le kimono – coiffées et maquillées avec soin. Au début, on se dit qu’elles profitent du week end pour porter cette tenue traditionnelle mais comme on en voit de plus en plus, on se dit qu’il doit y avoir une fête quelque part. On n’ose pas les aborder pour les photographier jusqu’à ce que trois jeunes filles sur le quai du métro nous décident, étant elles-mêmes en train de se prendre en photo. Elles ont insisté pour que Noémie pose avec malgré ses supplications pour ne pas gâcher la photo !

CIMGP4009Plus on s’approche du quartier d’Odaiba et plus la foule est nombreuse. A la sortie du métro, on est happés par un flot de centaines de personnes qui se dirigent comme nous vers la ligne U. Tiens, la fête supposée serait-elle précisément dans le quartier où nous nous dirigeons ? On en est de plus en plus persuadés : il y a plus de 30 min d’attente (très calme et disciplinée bien sûr) pour monter dans un wagon !

CIMGP4014Sur place, la foule est encore plus nombreuse : ce sont des milliers de personnes qui se sont donné rendez-vous sur les quais et les plages d’Odaiba. On comprend vite qu’un feu d’artifice va être tiré sur l’autre rive, par delà le Rainbow Bridge. On est trop trop trop contents d’être là pile au moment où il fallait y être ! On s’empresse d’acheter un petit plat de nouilles de riz à une échoppe de rue et on cherche un petit coin libre pour profiter de cette magnifique soirée qui s’annonce. Le feu d’artifice durera plus d’une heure d’enchantement. On ne pouvait rêver mieux pour cette soirée qui nous a beaucoup marquée et qui est d’ores et déjà inscrite dans nos souvenirs de voyage.

 CIMGP4017 CIMGP4022 CIMGP4024 CIMGP4085 CIMGP4086 CIMGP4111

8 réflexions au sujet de « Tokyo – Jours 3 & 4 »

  1. Encore un super récit! On aurait envie de vous rejoindre et de manger des nouilles nous aussi!
    C’est une très belle ville en tout cas, et ça doit être très agréable!
    Merci pour le cours de géo 😉

    Bise à vous 2

  2. Je suis émerveillée devant toutes les photos, c’est juste magnifique *_* ! Je suis votre voyage de très près , sa donne envi d’y être 🙂 profitez a fond vous avez beaucoup de chance ! Pleins de bisous de la famille :-* ! J’attend avec impatience la suite 🙂

  3. Les photos sont encore plus superbes quand on les met en plein écran!!!
    Je me demande comment vous avez le temps de:
    visiter, photographier, trier les photos, écrire (de façon fort agréable à lire!), mettre en page, etc… BRAVO!
    *Kati* (de Néo)

    • Pour le blog, c’est toute une organisation…

      Loïc est en charge des photos, c’est un de ses hobbies. Pendant les visites, Noémie s’informe, se renseigne et restitue à Loïc ce qu’elle a lu.

      Ensuite, Loïc sélectionne les photos et Noémie écrit le texte sur traitement de texte. On essaie de faire au maximum ce travail dans le train pour pouvoir profiter le plus possible. Bien sûr ce n’est pas toujours le cas et on y a déjà passé de très longues heures… Ensuite, on fait une relecture à deux, en modifiant quelques passages, rajoutant/ôtant des éléments. Et enfin on publie !

      On avait peur que ce soit très chronophage et que ça nous ennuie de le faire. Mais (pour l’instant, peut-être qu’on espacera plus les messages avec le temps), on aime beaucoup ça, d’une part parce que ça nous permet de figer nos souvenirs et surtout pour partager. On est tellement contents quand on a un commentaire 😉 Et quand on voit les statistiques quotidiens (la plupart d’entre vous lisent en silence !), on en revient pas d’être autant suivis. Donc forcément, ça motive !

  4. Salut Janis,
    Quelles superbes photos. Nous avons droit à un reportage génial. Vous avez l’air pleins de joie. J’espère que ton oeil ne te cause pas trop de soucis.
    A +
    Olympias

  5. Oui c.est vraiment très agréable à lire, on a l’impression de participer au voyage avec vous! C’est mon roman préféré de l’été…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s